Albums du moment
Pochette Tekili-Li
Pochette To Be Kind
Chroniques
Pochette The Flesh Prevails
Pochette Stranger Songs
Pochette Aura
Pochette Ghost Stories

Biographie

Underworld

Underworld est une histoire de vampire et de Loups Garous réalisé par Len Wiseman (connu dans le monde du métal pour avoir réaliser les clips de Static X, Megadeath) avec Kate Beckinsale (déjà vue dans Pearl Harbor). Le film se veut autre chose qu'un simple film de vampire. Les cinéphiles pourront le savoir dés le 24 septembre 2003. On s'intéressera plus à la BO confiée à Danny Lohner et qui regroupe une pléiade de musiciens au talent plus que confirmé, un petit bijou...

Chronique

Underworld ( 2003 )

Dans les BO de films orientées rock on retrouve deux styles, les compilations plus ou moins réussis et des BO proposant morceaux exclusif, duo inédit ou rencontre improbable (Spawn par exemple) ; celle de Underworld se situera entre les deux, sur cette BO on retrouvera un bon paquet de morceaux exclusif et quels morceaux !
 
Petite liste du beau monde présent : Maynard James Keenan (Tool, A perfect Circle), Wes Borland (ex Limp Bizkit, Eat The day), Richard Patrick (Filter), John Frusciante (Red Hot Chili Peppers), David Bowie, Josh Freese (beaucoup trop de groupes pour les citer) , Page Hamilton (ex Helmet), Danny Lohner (NIN) l’instigateur de cette BO et bien d’autre… Rien que ces noms font rêver, et quand en plus on sait que la plupart vont jouer ensemble on ne peut que trépigner.
 
The Damming Well réunis Wes Borland, Richard Patrick, Josh Freese et Danny Lohner, oui oui tout ça, et sans grande surprise ce morceau est une réussite ; les influences des 4 se complétent et on retiendra la voix de Filter mais sur une musique bien différente, un grand morceau.
On pourrait se dire que dés le premier on a décidé de nous mettre le paquet mais dés le second titre on commence à se dire qu’on tiens une grande BO entre les mains, Keenan et encore Lohner allie leur talent sous le nom de Puscifer, grandiose, comme tout ce que semble faire Keenan, la musique en tant qu’art, la rencontre entre le son de NIN et l’incroyable voix de Tool.
Viens ensuite Page Hamilton, ex Helmet, qui revient ici en forme et pas du tout dépassé, un métal néoisant dans la veine d’Helmet sans pour autant en être une copie conforme.
On aura ensuite le droit à Milla, de la pop au chant féminin fort intéressante, mélancolique à point. Ces interludes féminins se feront par quatre fois par des chanteuses différentes, on citera Sarah Bettens avec sa voix si particulière qu’elle a fait connaître avec K’s Choice. Egalement Johnette Napolitano (Concrete Blonde, The Heads, …) avec une splendide balade non loin d’un Amp et son Amour Invisible.
Johnette Napolitano qui précède la fureur de Dillinger Escape Plan, premier véritable morceau de Dillenger que j’apprécie dans son entier, un morceau plus accessible donc, et très bon, qui rappellera les groupes les plus extrêmes de Sir Patton.
On retiendra également le réenregistrement de Bring Me The Disco King de David Bowie avec David Bowie, Keenan et John Frusciante, énorme interprétation pour ce trio inédit. On retrouvera également Skinny Puppy et un morceau pour nous prouver que le groupe n’est pas mort. Finch fait également une violente apparition réussie.
On oubliera bien vite les flops que sont les remix de Trust Company, rien de bien trépidant et d’original dans ce titre, les interlude de Renholder (en fait Lohner), sympathique mais sans plus.
Lohner sera tout à son honneur par contre sur les remixs (Judith et Weak And Powerless) de A perfect Circle, rare qu’un remix me plaise mais pour une fois c’est réussi.
 
Cette rentrée 2003 est riche en sorties et Underworld se classe d’emblée dans les tenors en proposant une tracklist variée, le plus souvent inédite et surtout des rencontres fructueuse qui on l’espère ne seront pas unique (spécialement pour Puscifer et The Damming Well). Un album à posséder absolument pour tous les amateurs de musique en tant qu’art.

A écouter : Puscifer, The Damming Well, David Bowie, Johnette Napolitano, Sarah Bettens