Albums du moment
Pochette Burst
Pochette Thin Black Duke
Pochette Life Pochette Two Parts Viper
Chroniques
Pochette Information Battle To Denounce The Genocide
Pochette The Key
Pochette Sugartown Cabaret
Pochette Les Irreals Visions
Pochette Sumerlands

logo Trouble

Biographie

Trouble

Trouble est un des glorieux pionniers du Doom, aux côtés de Saint Vitus, Candlemass ou autre The Obsessed. Influence majeure de nombreuses formations, le groupe est un des rares survivants de l’époque des premiers frissons doomesques.
Le groupe est formé en 1979 à Chicago (Etats-Unis) par Eric Wagner (chant), Sean McAllister  (basse), Jeff Olson (batterie) et Bruce Franklin & Rick Wartell (guitares), dans l’idée de jouer une musique s’inspirant de Black Sabbath et du psychédélisme des 60s.
Après un paquet de démos et quelques concerts qui font leur petit effet dans l’underground local, la formation parvient à décrocher un deal chez Metal Blade Records grâce à  la piste The Last Judgement , présente sur Metal Massacre Vol.4, célèbre compilation éditée par le label.
Le groupe sort son premier album éponyme en 1984, qui sera plus tard renommé Psalm 9.
The Skull suit rapidement, cependant il révèle l’addiction grandissante de Wagner à diverses substances ainsi que la discorde qui se répand au sein du groupe. Finalement McAllister est remplacé par Ron Holzner, et Olson quitte le groupe pour devenir prêtre, ce qui, en plus des lyrics ouvertement religieux, vaut à Trouble d’être étiqueté White Metal, ou Metal chrétien.
Il faut attendre 1987 pour voir débouler Run to the Light, avec Dennis Lesch à la batterie. En trois albums, l’influence de Trouble croît lentement mais sûrement en même temps que le nombre de fans. Pour l’anecdote, deux jeunes nommés Kirk et James officiant au sein d’un petit groupe appelé Metallica viennent un jour après un concert pour observer le réglage des amplis permettant à Trouble de sonner de cette façon.
Puis pendant trois ans, plus rien. Juste au moment où tout le monde commence à se demander si Trouble vit encore, le groupe réapparaît avec un deal chez le label de Rick Rubin Deaf American Records, et dans leur besace un nouvel album éponyme montrant les envies de psychédélisme de la formation. De plus Barry Stern a été recruté entre-temps à la place de Lesch.
Trouble se lance alors dans une longue tournée de plus d’un an, passant notamment par le Dynamo Open Air d’Eindhoven, avant de retourner en studio où il accouchera de Manic Frustration en 1992. Ce disque témoigne d’une certaine influence des Beatles, mais malgré cela le groupe ne rencontre toujours pas le succès à proprement parler, étouffé en même temps que tous les autres par la nouvelle vague Grunge qui déferle alors partout dans le monde.
S’en suit une période…trouble pour le groupe qui se fait lâcher par sa maison de disque, trouve un deal chez Century Media et vire Stern pour réintégrer Olson, le tout en quelques mois.
C’est en 1995 que Plastic Green Head voit le jour, mais l’album apparaît comme le gros point noir de la carrière du groupe, celui-ci témoignant d’un manque d’entrain généralisé, et rapidement confirmé par le départ de Wagner qui s’en va former Lid.
Malgré les rumeurs de reformation, on croit alors le groupe mort, mais celui-ci prend tout le monde par surprise en revenant donner quelques concerts à Chicago en 2002, allant jusqu’à sortir un DVD live Trouble - Live in Stockholm en 2005. A noter la participation de Wagner au projet Probot de Dave Grohl (ex-Nirvana / Foo Fighters) sur My Tortured Soul. La même année Holzner quitte le groupe et est remplacé par Chuck Robinson.
En 2006 Trouble est en deuil en apprenant la mort de son ancien batteur Stern.
En 2007, un nouvel opus intitulé A Simple Mind Condition voit le jour avec le line-up originel, suivi par l’annonce d’un album acoustique à venir prochainement, le tout chez Escapi Music.