Albums du moment
Pochette The Dusk In Us
Pochette In Contact Pochette Sterilize
Chroniques
Pochette Vestigial
Pochette Urn
Pochette United States of Horror
Pochette 06 72 43 58 15
Pochette No Land
Pochette Will To Power Pochette Caustic
Découverte
Pochette Démo Rose

logo Trapped Under Ice

Biographie

Trapped Under Ice

Trapped Under Ice se forme en 2007 à Baltimore dans le Maryland. Soucieux de faire vivre l'héritage d'autres formations hardcore de la région comme Gut Instinct et Next Step Up, ils s'attellent à l'enregistrement d'une demo qui sera éditée cette même année par Flatspot Records. Suite au bon accueil reçu par cette dernière et à de nombreux concerts, Reaper Records s'intéresse au jeune groupe et les fait signer en vue d'un EP. Celui-ci sort en 2008 sous le nom de Stay Cold. Après une tournée européenne durant  l'été, Trapped Under Ice enregistre deux nouveaux morceaux qui seront publiés sur le split avec les Anglais de Dirty Money, édité par Dead and Gone Records.

Chroniques

Heatwave Stay Cold EP
11 / 20
1 commentaire (14/20).
logo amazon

Heatwave ( 2017 )

Dans la cour des groupes modernes de Hardcore, Trapped Under Ice occupe une place particulière, celle de l'élève cool et branché, apprécié par la très grande majorité de ses petits camarades et à qui, autant l'avouer tout de suite, on aimerait tous ressembler. Et si, pour un court instant, les projecteurs se sont braqués sur les projets attenants à la formation, c'est bien elle qui nous revient aujourd'hui. 

Les années ont passé pour les émissaires de la patrie de Mc Nulty et ça se ressent immédiatement. Malgré son format extrêmement court, à peine plus de 13 minutes, Heat Wave est moins rentre dedans que ses prédécesseurs. Le son est moins musclé, l'influence de Turnstile et de Angel Du$t probablement, mais aussi peut être la volonté d'aller voir ailleurs. Cela ne veut pas dire pour autant que Trapped Under Ice a perdu de sa superbe, simplement qu'il a changé la forme de son propos. Adieu les mosh-parts cataclysmiques qui faisaient la joie de leurs jeunes fans fougueux et bonjour le flou de la vitesse à laquelle nous transporte ce troisième album. On a l'impression, lorsque le sample de « Move » se déclenche pour clôturer le disque, d'avoir été trimbalé dans une course folle sans avoir une seconde pour reprendre son souffle.

Visiblement la bande de Justice Tripp n'a plus le temps de se poser pour étoffer son ambiance, comme elle le faisait par le passé, déclenchant au passage des moments d'héroïsme inoubliables (souvenez-vous de « Pleased to Meet  you » sur Big Kiss Goodnight), et c'est bien dommage. Car s'il manque quelque chose ici, ce sont bien ces ralentissements. Certes Heat Wave n'est pas mauvais, loin s'en faut, et son rythme effréné le sauve à bien des égards, le groupe choisissant d'aller droit au but pour imposer sa cadence. Mais il est difficile, une fois les quelques premières écoutes passées et assimilées, de ne pas voir en ce nouvel album un simple mélange, certes appétissant, mais où les principaux ingrédients sont TurnstileAngel Du$t et Trapped Under Ice. Et c'est bien là le souci principal, car une identité, Trapped Under Ice en a une, comme en témoigne leurs précédentes sorties. Ce mélange simple et pourtant difficile à maîtriser de Hardcore joyeux, rayonnant de simplicité, efficace et pourtant sombre et agressif quand il le faut. C'est précisément cette agression et ce côté plus sinistre qui est passé à la trappe, ne laissant entrapercevoir qu'une facette de ce qu'est normalement le groupe.

Si Heat Wave déçoit forcément, il faut tout de même essayer de ne pas l'enfoncer sans aucune raison. Certes, Trapped Under Ice s'est dirigé vers un chemin plus léger, tant au niveau des riffs que de la production, mais cela n'est pas mauvais pour autant. En témoigne certaines pistes, dont l'excellente « Do It » et son groove entraînant pour ne prendre qu'un seul exemple. On reste donc sur une impression mitigée et, si ce n'est pas un drame, on en espérait un peu plus du retour de l'un des groupes les plus attendus de la scène Hardcore. 

A écouter : Do It, Slow Death
16 / 20
1 commentaire (15.5/20).
logo amazon

Stay Cold EP ( 2008 )

Même si le revival thrash bat son plein, et malgré son patronyme, Trapped Under Ice n'a rien à voir avec la bande à James Hetfield et ne compte pas participer au retour en force des vestes à patches et des permanentes. Même si la déception doit être grande pour certains, il ne faudrait pas que ça puisse servir d'excuse pour passer à côté de ce qu'on peut appeler une des (si pas LA) révélations hardcore de l'année 2008. Rien que ça.

On ne pourra pourtant pas dire qu'on n'était pas prévenu, leur demo 5 titres sortie en 2007 n'était pas passée inaperçue, et ce malgré une production pour le moins mauvaise (la version CD de cet EP vous permettra d'ailleurs d'en juger, puisque les titres de la demo s'y retrouvent dans leur intégralité, et sans lifting sonore). Mais déjà, le cachet du groupe était bel et bien présent : une batterie dégoulinant de groove, au jeu simple mais prenant ; des riffs en provenance directe du New York des années 90, remis au goût du jour et à l'efficacité redoutable (école Crown of Thornz, Breakdown, voire même Biohazard...) ; et pour couronner le tout une voix arrachée, hargneuse, au flow parfois presque hip hop mais avec un côté émotionnel certain et peu courant dans ce genre de hardcore.
Sauf que cette fois, tout a été plus travaillé et directement pensé pour aller droit au but, sans insister des plombes sur le même riff, et c'est pas toujours plus mal. 6 titres, 10 minutes c'est tout ce qu'il leur faut pour vous emmener visiter les quartiers les plus réjouissants de Baltimore (le patelin où se déroule l'intrigue de la série The Wire pour donner une idée) à travers les textes sombres de leur chanteur. Ce feeling urbain est omniprésent, et sur le fond le frontman parvient à éviter les habituels clichés en la matière pour rendre compte avec force des expériences difficiles intimement liées à la vie dans ces milieux défavorisés. Avec pour seul constat : 'Stay cold', dans l'espoir de ne pas souffrir encore.

Mais à eux seuls tous ces ingrédients ne garantissaient en rien d'avoir à faire à une sortie majeure. Là où Trapped Under Ice fait la différence c'est dans son talent pour rendre ses compositions addictives et incroyablement dynamiques à l'aide de breaks assassins ("Half a Person"), de montées affolantes ("Stay Cold") et de singalongs fédérateurs ("Street Lights"). Dynamisme soutenu par le placement rythmique quelque peu inhabituel des parties vocales et par le dialogue qui s'installe entre ces dernières et les lignes de guitare. Sur ces points précis la formation du Maryland frappe très fort, et réussit de la sorte à se bâtir une identité bien marquée, indispensable pour se sortir de la masse, et se rendre reconnaissable au premier coup d'oreille.

Inutile d'en rajouter, si vous êtes amateur du genre, et qu'un miracle vous a fait ignorer la sortie de cet EP, ne perdez plus de temps et jetez-vous dessus. Reste maintenant à espérer que le phénomène du "pétard mouillé" ne vienne pas assombrir l'avenir de cette prometteuse formation, mais les deux titres enregistrés depuis, pour la sortie du split avec Dirty Money, se montrent déjà rassurants à cet égard.

Tracklist : 1. Half a Person ; 2. Stay Cold ; 3. Skeleton Heads ; 4. Street Lights ; 5. Brain Waves ; 6. Between the Sheets

A écouter : avec suffisamment d'espace autour de toi
Trapped Under Ice

Style : Hardcore Tough Guy
Tags :
Origine : USA
Myspace :
Site Officiel : reaperhardcore.com
Amateurs : 9 amateurs Facebook :