Albums du moment
Pochette Savage Sinusoid
Pochette Burst Pochette Thin Black Duke

Biographie

The Gathering

The Gathering est né en 1989 en Hollande, fondé par les frères Hans Rutten (batterie) et René Rutten (guitare), rapidement rejoints par Frank Boeijen (clavier). Le nom du groupe témoigne de l’influence de l’univers héroic fantasy qui imprégnait alors les musiciens.

Après quelques années, le line up c’est complété avec une seconde guitare, une basse, une voix masculine et une voix féminine. Le premier album de The Gathering, Always, voit le jour en 1992, sous l’étiquette doom death. Les deux vocalistes du groupe mettent les voiles peu de temps après et le groupe recrute à nouveau un chanteur et une chanteuse pour enregistrer Almost A Dance en 1994. Déjà, les membres fondateurs constatent les bienfaits d’un chant féminin et d’instruments comme la flûte ou le piano sur leur musique.
Malgré une tournée en première partie de Morbid Angel, le succès n’est pas vraiment au rendez-vous et The Gathering ne semble pas pouvoir sortir de la masse.

Après un nouveau départ des deux chanteurs, le groupe recrute Anneke Van Giersbergen, une des choristes ayant travaillé pour eux. Cette décision transformera leur carrière. En effet, la belle soprano prend en main les textes et influence fortement la nouvelle orientation du groupe.
Ainsi sort Mandylion en 1995, un coup de maître au style doom atmosphérique, porté par un chant clair et puissant et saupoudré d’instruments classiques. La reconnaissance est immédiate. Cette période de la carrière du groupe a fortement influencé la scène metal symphonique qui émergera peu après (Nightwish, Within Temptation, Therion etc.).
L’album suivant, Nighttime Bird, reprend les mêmes ingrédients tout en laissant la future évolution rock du groupe transparaître par endroit, pour un résultat qui ne sera pas aussi unanimement acclamé que Mandylion. Le second guitariste quitte la confrérie pendant l’enregistrement d’un nouvel effort, et ne sera pas remplacé, Anneke en profitant dès lors pour gratter la 6 cordes de temps en temps en supplément.
How To Measure A Planet (1998) confirme cette évolution vers ce que le groupe baptise du Trip Rock, ce qui leur apportera un nouveau public tout en en faisant fuir d’autres, trop attachés au coté metal.
Après avoir sorti If Then Else en 2000, album qui continue les expérimentation electro/trip rock planant et obtient des retours très positifs de la critique et des fans, le groupe décide de quitter Century Media qui refusait d’abandonner l’étiquette metal pour leur promotion. Ils créent alors leur propre label, Psychonot Record.

Cette nouvelle liberté leur permet de travailler leur son comme ils l’entendent, et ainsi de sortir Souvenirs en 2003, Sleepy Buildings en 2004, album quasi acoustique qui revisite même des titres du tout début de la carrière du groupe, et Home en 2006, entièrement sous la plume d’Anneke et enregistré à l’intérieur d’une chapelle, pour un résultat tout en douceur.
A ce stade, la deuxième vie de The Gathering a atteint son apogée, et la relative constance dans la qualité des albums tout en sachant rester atypique leur vaut une réputation très enviable.

C’est après avoir immortalisé la tournée de Home qu'Anneke Van Giersbergen décide de quitter la formation. Elle se consacre depuis à son autre projet, Agua De Annique, et est régulièrement invité par divers artistes (Napalm Death, Devin Townsend, Globus, etc).
Pour The Gathering, c’est un coup dur. Les murmures quant à leur séparation définitive vont bon train et nombreux sont ceux qui imaginaient alors mal le groupe sans la voix et l’écriture de la chanteuse en grande partie responsable de leur succès. Pourtant, fin 2008, le groupe annonce que The Gathering ayant existé avant Anneke, il existera après. La chanteuse Silje Wergeland (ex Octavia Sperati) est engagée et l’album The West Pole sort en 2009, ne manquant pas de diviser les opinions.