Albums du moment
Pochette Fallow
Pochette Material Control
Pochette Eroded Corridors Of Unbeing Pochette The Dusk In Us
Chroniques
Pochette Strange Peace
Pochette Electric Shades
Pochette Endeligt
Pochette Reflections Of A Floating World
Pochette Pathetic Mankind Pochette Obstructive Sleep
Découverte
Pochette Démo

logo Susperia

Biographie

Susperia

Susperia – ou Seven Sins à l'époque – est formé en 1998 par le batteur Kenneth Åkesson (Old Man's Child, Vanaheim, Dimmu Borgir) et le guitariste Terje Andersen qui a épaulé Satyricon et Old Man's Child en studio. L'année suivante Kenneth Åkesson quitte Dimmu Borgir pour se consacrer à Susperia. Au Wacken 1999 il rencontre le chanteur Pål Mathisen qui sera séduit par les démos des deux comparses. Mathisen recommanda deux des musiciens de son groupe, le guitariste Christian Hagen  et le bassiste Håkon Didriksen (Old Man's Child, Vanaheim).
Fin 1999 le groupe enregistre une démo avec le soutien de Mustis de Dimmu Borgir aux claviers. Ce premier essai permet à Susperia de signer chez Nuclear Blast, label sur lequel sortiront les albums Predominace et Vindication. Par la suite Susperia signe chez le Norvégien Tabu et sort Unlimited et Cut From Scene.

Chronique

14 / 20
1 commentaire (16/20).
logo amazon

Cut From Stone ( 2007 )

Quatrième album pour les Norvégiens de Susperia après un Unlimited bien accueilli dans leur contrée. Si pas mal des membres sont issus du milieu Black Metal l'influence se fait uniquement ressentir au niveau de la batterie de par la vitesse du jeu de Tjodval. Pour le reste Susperia assure un Thrash que l'on qualifiera de mélodique pour rester dans le jargon. Mélodique car la musique se pose de temps à autres et que le chant est soigné. On décèlera d'ailleurs dans celui-ci une forte influence de Chuck Billy (Testament) aussi bien sur couplets que sur les refrains, évidemment plus chantés que hurlés. Attention là dessus néanmoins car on reste très loin de le niaiserie d'un Trivium, Susperia étant de la vieille école.

Susperia maîtrise son sujet avec un bon éventail de chansons variées, surprenant l'auditeur avec des introductions soient très « Sabbathiennes » ou sombres (Between the Line, Cut From Stone), soient laissant pressentir une ballade (Distant Memory, Under). Mais à travers ses mid-tempo et ses arpèges le groupe revient toujours au final vers une musique « Thrashy » avec de bonnes et brèves accélérations bien senties.
Si Susperia tire clairement une bonne partie de ses influences de la scène Thrash de San Francisco on notera avec plaisir quelques éléments plus modernes avec notamment l'utilisation d'harmoniques, rappelant ainsi directement Machine Head.

Cut From Stone est un bel effort de Susperia, les chansons accrochent bien l'oreille en évitant les clichés du Thrash mélodique. Le son assuré par Daniel Bergstrand (Meshuggah, Soilwork, In Flames) est chiadé comme il faut avec un son de guitare bien gras et un bon équilibre avec la voix et la batterie. Enfin tout ça pour dire que Cut From Stone est un disque soigné qui ne réfractera pas forcément les détracteurs de Thrash aseptisé comme on pourrait le penser aux premiers abords.

A écouter : More, Distant Memory, Between the Lines, Cut From Stone