Découverte
Pochette Jarod

Biographie

Slowdive

Plongé dans le son des Cocteau Twins et de My Bloody Valentine, les Anglais de Slowdive se forment en 1989 du côté de Reading. Emmené par la ravissante Rachel Goswell, enchainant les démos jusqu'à sortir son premier EP éponyme, en 1990, le son du groupe est alors très semblable à celui qu'on entend de la scène shoegaze (effets de guitare à outrance, voix effacées). Le premier full-length sort, lui, en 1992; malheureusement, Just for A Day arrive en pleine désaffection critique pour la scène UK, abandonnée pour le nouveau buzz que créent les groupes grunge US.

Il faut attendre Souvlaki, en 1993, pour que le groupe se fasse un nom, aux côtés de MBV, Ride ou Chapterhouse, aidé notamment par la participation de Brian Eno sur deux morceaux. Bien que les Anglais continuent de sortir EP sur EP jusqu'en 1995, des différences artistiques entre les membres du groupe apparaissent. Pygmalion semble alors le seul résultat du guitariste, Neil Halstead. En s'éloignant du shoegaze de ses débuts, Slowdive innove et initie ce qui deviendra plus tard la dream pop, faite de guitares rêveuses et de mélodies minimalistes. C'en est trop (et surtout pas assez vendeur) pour leur label, Creation, qui décide de casser le contrat du groupe, qui se dissout par la même occasion.

Neil Halstead, Rachel Goswell, Ian McCutcheon forment alors Mojave 3, aux influences country, qui signe chez 4AD.