Titre : Torment Année : 2017
Nombre de titres : 12

Tracklist
01. Sacrificial Kill
02. Exploratory Homicide
03. The Separation Of Flesh From Bone
04. Schizomaniac
05. Skeleton
06. Knife Through The Skull
07. Slaughtered As They Slept
08. In The Process Of Decomposing
09. Funeral Mask
10. Obsidian
11. Bloody Underwear
12. Roots Of Evil
Acheter : logo amazon
Label : Metal Blade Records
Moyenne lecteurs : 15/20 (1 avis dont 1 avec commentaire)

Laisser votre avis

Commentaires

V.N.A. 15 / 20 Le 25/10/2017 à 18H01

Il était une fois un jeune fan de Six Feet Under. Oh, c'était il y a bien longtemps, plus d'une dizaine d'années. Il faut dire, c'est un des tous premiers groupes de metal qu'il avait écoutés, intrigué et attiré en premier lieu par la pochette de Maximum violence, dont il avait rapidement fait l'acquisition. Chaque nouvelle sortie du groupe était attendue, écoutée, aimée. Bringer of blood, 13, Commandment, il prenait tout. Mais le temps passant, son intérêt s'est peu à peu dissipé ; il découvrait d'autres choses, parfois bien éloignées du death... Cependant, il était plutôt du genre à ne rien lâcher : s'il avait aimé un groupe, il continuait de suivre son actualité discographique, il ne l'abandonnait pas même si les albums se faisaient moins bons. Et concernant Six Feet Under, ce n'était même pas une question de qualité, il avait simplement envie d'écouter autre chose. Alors il a accumulé les CDs de la bande à Barnes, les écoutant pourtant bien peu, à peine capable aujourd'hui de se rappeler un titre ultérieur à Death rituals, à l'exception peut-être des trois morceaux de Unborn coécrits par Jari Laine.
Un jour vint le dénommé Torment. Arrivé au plus bas de son intérêt pour le groupe, le jeune (devenu un petit peu moins jeune, certes) l'a écouté une fois ou deux, soupiré, et délaissé. Il l'a repris quelques mois plus tard, probablement pas dans les bonnes dispositions, et s'est exclamé : "Quel ennui !" Après quoi lui est venue l'idée de rédiger un avis concernant le disque sur un site qu'il fréquentait régulièrement, histoire de contredire la chronique qui y était faite et qui semblait trouver l'objet... bon. Mais il fallait un peu de grain à moudre, alors quand il s'est senti suffisamment en forme pour supporter ça, il a remis le disque, a écouté, surpris, et s'est exclamé : "Quel ennui ?" Car l'impensable s'était produit : il trouvait l'album bon ! Certes pas autant qu'un Haunted ou qu'un Maximum violence, mais subitement la chronique devenait juste concernant ses qualités ! Il l'a réécouté, pour être certain. Plus d'une fois, même. Et le constat était sans appel : ce Torment lui procurait du plaisir. Au point d'attendre la suite avec une certaine impatience, surtout en apprenant que Jack Owen avait intégré le groupe. Et aussi de se dire qu'il serait peut-être temps de se pencher sur la partie de la discographie qu'il avait plus ou moins occultée...
Avant de s'y atteler, toutefois, il s'est installé devant son clavier et a rédigé un avis tout à fait différent de ce qu'il avait d'abord envisagé. Et puis ce serait amusant que son centième avis d'album concerne le même groupe que le premier, rédigé assez longtemps auparavant et resté seul durant quelques années (en plus de se montrer un tantinet trop enthousiaste et quelque peu surnoté).
Finalement, au moment de se relire, il s'est demandé pourquoi avoir ainsi utilisé la troisième personne. Mais certaines questions préfèrent rester sans réponse.