Biographie

Lorsque Gridlink splitte en 2014, Takafumi Matsubara, guitariste et compositeur, apprend qu'il est atteint d'une grave infection au cerveau. Alors que tous le croient perdu pour la guitare, il réapprend les fondamentaux, s'exerce tous les jours et pratique assidûment le karaté ! Il rencontre Nicolas, batteur français résidant à Kyoto avec lequel il crée Retortion Terror. Le groupe de grindcore enregistre son premier split en compagnie de Invidiosus (sorti en octobre 2017).

Chronique

Retortion Terror / Invidiosus ( 2017 )

Ami fan de grindcore, toi qui pleures ton ennui depuis la sortie de Longhena en 2014 et l'annonce de la séparation de Gridlink, toi qui as doucement patienté avec la sortie de la formidable (presque) intégrale de Mortalized, toi qui continues de t'inquiéter du sort de Takafumi Matsubara, guitariste et compositeur emblématique des dits projets, en bagarre depuis trois longues années pour se rétablir d'une crapuleuse infection cérébrale qui l'a littéralement obligé à réapprendre les fondamentaux de la six cordes, toi qui demeures fidèle et rempli d'espoir... réjouis-toi aujourd'hui : Matsubara est de retour, et avec lui, la musique que tu aimes !
Il y a deux ans, tandis que les médecins ne lui donnaient que peu de chance de recouvrer les complètes facultés motrices de sa main gauche, Matsubara rencontra Nicolas, jeune batteur français vivant à Kyoto, avec lequel il entreprit de répéter, encore et encore, des titres simples mais de plus en plus rapides. Les deux musiciens saisirent l'opportunité de tourner au Japon avec les nancéiens de Chiens... Ainsi naquit Retortion Terror.
Vint le moment d'enregistrer le matériel sonore composé par le nouveau groupe de Matsubara qui choisit de partager un split album avec ses amis, et soutiens de toujours, de Invidiosus (Minnesota). Musicalement, cette première offrande de Retortion Terror tape immédiatement dans le dur : la batterie de Nicolas assure, cinq titres durant, ses propres contradictions rythmiques (River of ignorance) tandis que 346, mystérieux chanteur invité pour cette session studio, dégueule avec classe ses vitupérateurs vocaux d'une absolue urgence. Et Matsubara ? Tel ce christ guéri qui, descendu de la croix par ses propres moyens, reviendrait y étendre son linge humide en guise d'ex-voto magnanime à quelque dieu endormi d'attendre le bon moment pour le miracle, l'ex-leader de Gridlink semble avoir retrouvé toutes ses facultés ; les compositions sont audacieuses comme jadis (The Line), la vitesse d'exécution est au rendez-vous et l'on appréciera tout particulièrement les riffs clins d’œil au Psalm69 de Ministry (Scorched). Cinq « petits » titres pour cinq minutes d'espoir ; pour comprendre que l'avenir appartient à Monsieur Takafumi Matsubara. Retortion Terror est bien né, sous les doux auspices de la foudre et du tonnerre, et nous annonce un split prometteur avec les dingos californiens de Syntax et un LP dans la foulée... Que du bonheur ! Merci Monsieur...

PS : L'on nous pardonnera de ne pas insister davantage sur la prestation des américains d'Invidiosus qui, nonobstant la qualité de leurs cinq titres évoluant dans un registre plus death/grind, ne disposaient pas de la qualité émotionnelle nécessaire pour nous faire oublier ce pour quoi ce split est décidément si important.

A écouter : En attendant la suite
Retortion Terror

Style : Grindcore
Origine : Japon
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :