Albums du moment
Pochette Upon My Cremation Pyre
Pochette Split avec Link
Pochette Berdreyminn Pochette Bloodlust
Chroniques
Pochette Forever War
Pochette Heroes Of Mighty Magic
Pochette Stup Virus
Pochette We The People Pochette Abhorrent Manifestation

logo Pord

Biographie

Pord

soon

Chronique

3.5 / 5
1 commentaire (11/20).
logo amazon

Pord ( 2008 )

Première démo donc pour Pord, jeune trio de Lozère qui pratique un hardcore chaotique où hurlements délivrent une souffrance dévastatrice. Et dès les premières notes de Bave, et malgré une production un peu trop étouffante, on devine que Pord a des choses à livrer. Du hardcore mélancolique, salvateur, et en 5 titres, Pord va tenter de démontrer qu'ils ne sont pas qu'un projet qui n'aboutira jamais. Que l'on prenne Bave, Staying ... Here ou Klone, les instruments sont tranchants, le chant hurlé comme pour expier et sortir de son corps des mots et pensées. On pensera à Einna, Will Haven, ou d'autres noms plus ou moins récents qui illustreront parfaitement la musique et les sentiments dégagés par Pord.

Pord ne fait pas que livrer sa fureur, il s'aventure même sur des terrains plus doux, posé, comme la seconde moitié de Klone introduite par quelques sons épars, lointains, puis à la manière d'un uppercut, Pord revient, avec une antique parenté avec Envy. La fin d’A Wednesday In The Dark trébuche, la pluie résonne derrière la musique, comme si le groupe agonisait après une dernière journée de souffrance.

Certains passages sont cependant bancals, comme quelques transitions sur A Wednesday In The Dark ou Klone. Les notes s'emboitent mal et peuvent faire hausser un sourcil. Malgré tout, l'impression générale qui ressortira de Pord n'est qu'enthousiasmante. Les musiciens maitrisent leur sujet, et si les influences ressortent par moment comme un poing en pleine face, leur musique n'en parait pas plus inintéressante. Cette démo de Pord reste une agréable surprise. Perfectible, elle n'en est pas moins dégoulinante de franchise et de noirceur. 

A écouter :