Titre : Keep You Année : 2014
Nombre de titres : 10

Tracklist
01. Ripple Water Shine
02. April
03. Lesions
04. Old Jaw
05. Repine
06. Late Lives
07. Enamor Me
08. Traces
09. The Queen
10. Say Nothing
Acheter : logo amazon
Label : Epitaph Records
Moyenne lecteurs : 15.33/20 (3 avis dont 3 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

Pentacle 12.5 / 20 Le 01/01/2015 à 16H21

L’évolution qu'on présentait depuis le split avec Touché Amoré est donc définitive et louable. Le problème, c'est que Pianos Become The Teeth se perd en cours route et semble ne pas savoir quelle tournure donner à leur nouveaux morceaux. Manque de vrais moments de bravoure, de passages trop calmes et surtout de compositions bien trop homogènes pour se révéler pleinement intéressantes, Keep You pâti de tout cela à force de taquiner les frontières de Indie / Post, qui n'est visiblement pas à la portée du premier groupe de Screamo venu. N'est pas Comadre qui veut.

Ark Age 17 / 20 Le 08/12/2014 à 00H32

Il est paradoxal de nommer un album Keep You quand celui ci comporte un aussi gros virage stylistique. Car oui, PBTT fait ici disparaitre le chant crié pour le remplacer par le chant, et l'on sait que ce genre d'évolution musicale peut flinguer un groupe
- "qui a parlé de Linkin Park... hein qui??? non mais quand même l'on en est loin là"
Oui exactement, comme vient de l'annoncer mon autre moi-même, ce genre de virage est généralement l'équivalent d'un harakiri, entre les morceaux qui sombrent dans le plat (voir le carrément mou) et la "fanbase" qui s'effrite, se fissure...
Et c'est là que se trouve le coup de génie de PBTT (et de son Keep You), en faisant un tel changement, non seulement ils évitent la redite (car faire un The Lack Long After bis aurait été très mal accueilli, j'en suis certain) mais en plus ils subliment le répertoire, le font voler en éclat pour mieux le reproduire, pour mieux nous conquérir. Comment ne pas fondre devant les envolées pop de Still Water Shine et Late Lives, les mouvements folk de Repine ou les vocals cathartiques de April et Say Nothing. Et le tout se finissant sur les murmures de Kyle

Cause the sand keeps you

La boucle est bouclée, Keep You est l' (mon) album de l'année.

Radioshack 16.5 / 20 Le 06/12/2014 à 00H34

Pianos Become The Teeth exploite à fond son côté emo indie et post-rock sur ce nouvel effort qui m'a littéralement troublé (pour le coup, merci Ark Age). J'ai découvert de ce fait PBTT avec Keep You, et je ne suis donc pas déçus comme certains fans des premières heures ont pu l'être.
Étant en pleine période d'Emo Revival et toujours aussi passionné des sonorités post-rock, ce nouvel album est tombé à pic. Ce n'est pas une mais plusieurs grosses claques que Keep You m'a collé, avec ces montées riches en émotions (April, Repine, Say Nothing), la courte Traces et autres perles qui constituent cet opus, Keep You prouve l'envie au groupe d'explorer non pas seulement ces terrains bien connus mais au delà sans forcément trop déborder sur les frontières des genres. Pour les auditeurs comme moi, découvrant PBTT via ce Keep You et étant réceptif au style joué sous cette nouvelle tournure musicale, je ne suis plus que ravi de cet album. Très bonne surprise.

Si je me fis à leurs productions antérieures Le son est plus calme, plus posé, clairement donc l'album de la maturité.