Albums du moment
Pochette Burst
Pochette Thin Black Duke
Pochette Life Pochette Two Parts Viper
Chroniques
Pochette Sugartown Cabaret
Pochette Les Irreals Visions
Pochette Sumerlands
Pochette Monuments
Pochette Interstices Pochette Anticult

logo Narrows

Biographie

Narrows

Jodie Cox  - Guitare (Tropics, Rohame, Bullet Union)
Ryan Frederiksen - Guitare (These Arms Are Snakes, Nineironspitfire)
Sam Stothers - Batterie (Makeout Boys, Quarantine)
Dave Verellen - Chant (Botch, Roy)
Rob Moran - Basse (Unbroken, Some Girls, Over My Dead Body)


Malgré la distance séparant Londres et Seattle et les membres de Narrows. Narrows existe bel et bien en tant que projet à part entière. Les concerts seront rares, c'est eux qui le disent, mais n'en seront que plus intenses. Leur premier 7" voit le jour sur Deathwish (Converge, Trap Them, Blacklisted ...) en 2008 et leur premier album, New Distances, un an plus tard.

Chroniques

New Distances Narrows
14 / 20
1 commentaire (13.5/20).
logo amazon

New Distances ( 2009 )

Narrows comme une évidence. Comme une certitude. Parcourir les distances, renouveler les expériences. Et ses membres n'en sont pas à leur première, c'est un euphémisme. Leur curriculum vitae parle pour eux.

Pour ne pas perdre la main, "Chambered" claque comme un coup de tonnerre botchien dans un ciel plus tout à fait serein (avec de tels experts en sonorités troubles, la parenté était inévitable). Une production au cordeau - pour une fois c'est pas Ballou qui est aux commandes - New Distances offre un visage sérieux et appliqué pour un side-project qui, comme tous les side-projects d'ailleurs, est amené,  à terme, à ne plus en être un. Ici la puissance est au rendez-vous. Mais une puissance moins frontale que ne le laissent présager les sonorités du début. Certes on a droit à des parpaings assez évocateurs de ceux que balancaient Helmet ou Fudge Tunnel ("I Give You Six Months", "Changing Clothes"), mais leur effet semble quelque peu tempéré par une basse moins nocive, presque sautillante, et le chant toujours irradié de Dave Verellen qui, à la longue, a tendance, cependant, à perdre une partie de sa perniciosité.
Plus séduisants sont les errements de Narrows dans des champs plus obscurs, à la destination incertaine ("A Restoration Effort", "Marquis Lights"). L'agitation laisse place à des combinaisons plus légères mais paradoxalement plus venimeuses, témoin le fabuleux "The Fourragere", pavé rock/stoner débordant de feeling et d'inspiration constituant presque une synthèse des activités de cette dream team de l'extrême.

Propre, net, sans bavure, New Distances présente un profil différent de ce qu'on a l'habitude d'entendre chez Deathwish. Une oeuvre posée, mûe par autre chose que la folie furieuse, le tableau aura de quoi perturber les amateurs du label. Mais c'est peut-être cette folie qui manque à ce premier effort pour le rendre incontournable, même après plusieurs écoutes. Narrows peine à se départir d'une agaçante attitude dilletante rendant New Distances inachevé malgré son indéniable qualité. On aurait aimé une mise en danger plus évidente. Ce n'est que partie remise. 

Tracklist : 01 Chambered*, 02 Sea Witch, 03 A Restoration Effort, 04 I Give You Six Months, 05 Changing Clothes, 06 Newly Restored*, 07 Gypsy Kids, 08 The Fourragere, 09 Marquis Lights

A écouter : The Fourragere. Gypsy Kids

Narrows ( 2008 )

Sombre et dévastée. Il suffit de toiser la jolie pochette du 7" 3 titres de Narrows pour capter l'essence de leur musique. Ce chant bien gras, du bas ventre jusqu'à la gueule, on le connait bien et on le retrouve avec un malin plaisir. Pour cause, c'est Dave Verellen de feu Botch qui s'y colle. Pour le reste on navigue en plein souffle Botchien, carnassier, lourd et frontal. On pense aussi inévitablement à Coalesce lorsque ça explose à la figure. Enfin, ça, c'était pour le brulot introductif, "Life Vests Float Kids Don't", qui pose les bases sans perdre la moindre seconde. Les deux autres morceaux, "Cooked Tongues" et "The Touch Test", montrent autre chose, la jouent plus insidieux et légitiment définitivement le propos de Narrows. Guitare dissonante dépouillée, tempo pesant et ralenti, chant glaireux, hardcore au sens premier du terme, Narrows est un prédateur englué dans la boue qui repend sa bile. Le tout est servi par un son vibratoire et froid, aggravant l'agressivité et la dangerosité de l'atmosphère. Prenez donc garde...

C'est de la bonne came, sans aucun doute. Une courte dose bien distillée. Pour un album, qui risque de mettre du temps à arriver du fait de la distance entre Londres et Seattle, il faudra que Narrows alimente le feu sacré tout du long. Chaud bouillant !

A écouter : En attendant
Narrows

Style : Punk / Hardcore / Metal
Tags : - -
Origine : USA
Myspace :
Site Officiel : deathwishinc.com
Amateurs : 16 amateurs Facebook :