Albums du moment
Pochette Fallow
Pochette Material Control
Pochette Eroded Corridors Of Unbeing Pochette The Dusk In Us
Découverte
Pochette Démo

Biographie

Nada Surf

Nada Surf fait partie de ces groupes de lycée, en effet le groupe est fondé au lycée par trois potes possédant une passion commune pour le rock, le nom est choisi à cette époque et très vite le groupe enregistre un album pour un label espagnol, album qui ne sortira jamais. Le batteur quitte alors l’aventure et est remplacé par le batteur des Fuzztones, le groupe sort alors Karmic EP en 1995 sur Elektra ce qui leur permet de rencontrer Ric Ocasek avec qui ils enregistrent leur premier véritable album : High/Low (1996). Propulsé par Popular le groupe explose dans les ventes et passe en rotation lourde sur MTV, voir sur Fun Radio en France (oui oui à cette époque il y avait du rock, même du bon, sur ces radios). Mais malgré ce tube entêtant le reste de l’album est bien fade.
Nada Surf, fort de sa notoriété, enregistre alors The Proximity Effect en 1998, la maison de disque ne trouvant pas de single à exploiter demande au groupe de retourner en studio, le groupe refuse ce qui aura pour effet de voir la sortie de l’album limitée à l’Europe. Pourtant quel album ! Un des meilleurs albums rock des années 90, tout simplement, en effet aucun single sur cet album, l’album entier est une merveille et chaque titre pourrait être un single. Le groupe est alors viré de son label et après avoir récupéré les droits Nada Surf peut enfin sortir The Proximity Effect en 2000 aux USA via leur propre label. Le groupe repart en tournée et recommence à composer.
En 2001 ils enregistrent Let Go avec Chris Fudurich (producteur également de The Proximity Effect), mélange de pop et rock il démontre le réel talent de ce groupe au parcours atypique.
En septembre 2005 le groupe revient avec son 4ème album : The Weight is a Gift et prépare une nouvelle tournée mondiale…

Chronique

10.5 / 20
5 commentaires (15.5/20).
logo amazon

The Weight is a Gift ( 2005 )

Nada Surf revient en 2005 avec son 4ème album, 9 ans après l’album qui les a fait connaître et surtout après le splendide The Proximity Effect au parcours atypique.
En 2001 Nada Surf nous avait prouvés, avec brio, que leur talent était toujours le même, que ce soit dans une pop rock marchant dans l’ombre du grunge, ou dans une pop légère axée sur la mélodie. Qu’en est-il de ce nouvel album au nom énigmatique ("The Weight Is A Gift "= Le poids est un cadeau) ?

Premier constat la musique du trio s’est adoucie, au revoir les envolées rock’n roll et par extension le clash que provoquait ce côté brut de décoffrage avec les mélodies pop (portées par une voix douce particulière) ; mis a part quelques titres (Blankest Year, Imaginary Friends) on a donc un album bien plus lisse dans les compos.
Cette accalmie n’est pas le point noir de l’album, bien au contraire, les premiers morceaux enchantent vraiment, mais au fur et à mesure de l’écoute des titres, la lassitude prend le dessus, les pistes sont en effet bien trop semblables. Le groupe n’arrive pas à insuffler assez d’éléments dans ses compos pour nous permettre d’enchanter nos oreilles sur les 38 minutes que dure cet album.
Dommage car on trouve de belles ballades, comme Concrete Bed qui ouvre le bal ou encore What Is Your Secret et Your Legs Grow ; mais le reste est trop linéaire et se rapproche un peu trop de la florissante production pop actuelle.
De nombreuses écoutes changent quelque peu la donne, certains morceaux prenant une forme nouvelle et petit à petit enchantent nos oreilles mais l’écoute dans son ensemble reste lassante, malgré la courte durée de l’album.

On apprécie toujours autant la voix, les compos sont toujours bonnes mais l’ensemble manque cruellement de personnalité (qui marque pourtant au fer rouge The Proximity Effect et Let Go), The Weight Is A Gift n’est donc pas un mauvais album mais un album moyen qui se laisse écouter en fond musical, plus avec attention comme les précédents. On préférera dans un style proche le dernier Death Cab for Cutie (Plans), sorti il y a peu ; Chris Walla (guitariste de  Death Cab for Cutie, producteur du dernier Decemberists) produit d’ailleurs l’album de Nada Surf. Cependant on attend avec impatience les prochains live du groupe, et c’est attentif qu’on guettera la prochaine production du groupe, qui a su rebondir et évoluer positivement au cours de sa carrière.


MP3 : Do It Again.

A écouter : Your Legs Grow, Blankest Year, Imaginary Friends