Biographie

Mindlag Project

  Mindlag Project se forme en 1999 autour des frères Martinez, Julien à la batterie et Manu à la guitare. Viennent se greffer ensuite Richard à la basse et Nemo au chant, permettant au groupe d'exacerber leurs aspirations pour le métal et le thrash. C'est en 2001 que le groupe connaîtra sa forme définitive, en incorporant de nouveaux membres plus familiers de la scène hardcore. Mathieu (ex-Hybride) remplace Nemo, Gilles succède à Richard au poste de bassiste, et Vince officie en tant que second guitariste.
  En 2002, le groupe entreprend d'enregistrer une "bilogie" inspirée des légendes de Charybde et Scylla datant de la Grèce antique. C'est ainsi que sort Karybda durant l'été de la même année, permettant au quintet de se forger une réputation aux côtés des plus grands noms de la scène métal française. Mindlag Project suscitera l'intérêt du label aubagnais Customcore Records en 2004, en vue de la sortie imminente de leur deuxième opus. La production est assurée par nul autre que Christian Carvin (Eths, Babylon Pression, Disturb), comme ce fut le cas pour Karybda. C'est au mois de février 2005 qu'atterrit Skylla dans les bacs, bénéficiant d'une distribution solide signée Overcome Records.

Chronique

12 / 20
4 commentaires (16.75/20).
logo amazon

Skylla ( 2005 )

  La scène métal américaine connaît à l'heure actuelle un profond bouleversement au profit d’une plus grande radicalisation du son. La New Wave Of American Heavy Metal semble d'ailleurs frappée d'un essoufflement des plus précoces, bien que celle-ci n'ait encore eu le temps de réellement imprégner l'hexagone. Cependant, il semblerait que le relais soit déjà tendu par-delà l'Atlantique et que certains se soient empressés de le saisir.

  L'entame de "Skylla" se révèle des plus explicites. Mindlag Project s'inscrit dans cette démarche faisant la part belle au mélange thrash/hardcore saupoudré de lourdeur métallique. "Desdemona" officie dans un registre proche de celui des Hatebreed, jouant la carte du chant gras sur fond de passages tantôt heavy, tantôt matraqués à la double pédale. Ce côté straight in your face ne s'atténuera pas pour autant par la suite. "Guerilla" se pose allègrement dans le sillon creusé/défoncé par Chimaira, avec tous les talents de batteur que cela implique. Mais la comparaison ne s'arrête (hélas) pas ici, puisqu'à l'image du groupe de Cleveland, Mindlag Project intègre des éléments hérités du métal des années 80. Le résultat s’avère malgré tout plus que correct. "Mika" est en effet un titre visiblement maîtrisé de bout en bout, réutilisant des gimmicks du Metallica de la grande époque en les diffusant dans des riffs néanmoins modernes. Il en va de même sur "Doomsday", dans lequel le quintet entrecoupe soli rétro, riffs brutaux qui cavalent, et voix distordues.

  A l'image de la dualité entretenue par ce concept découlant des mythes de Charybde et Scylla, le chant de Mathieu bascule aisément du français à la langue de Shakespeare, ou du saturé vers des sonorités plus power métal. Bien que difficilement discernables à l'écoute, les paroles sont pourtant des plus concernées et réfléchies. Revêtant un aspect sombre en raison du style dans lequel le groupe évolue, elles abordent par ailleurs la paresse intellectuelle dont est frappée notre société moderne, paresse semblable à celle qu'a connu l'Empire Romain qui résumait la volonté du Peuple à la formule "Du Pain Et Des Jeux". En outre, Mindlag Project essaie visiblement d'éviter une trop grande linéarité, grâce à l'utilisation d'ambiances plus calmes en guise d'intro (le très réussi "Into The Void Of Death"). Cela reste néanmoins trop timide, et permettrait sans nul doute au groupe d'acquérir une personnalité beaucoup plus affirmée à l’avenir.

  "Skylla" s'aligne donc parfaitement sur les productions métalcore actuelles, ce qui sous-entend hélas un léger manque d'innovation. Cela reste somme toute relativement efficace, d'autant que Mindlag Project dispose d'un potentiel certain au vue des explorations mélodiques tentées sur quelques titres. La production de Christian Carvin ne gâche rien, mais elle manque toutefois d'un peu de pêche en raison de la double pédale mixée trop en avant sur les cymbales. Les vitrollais vont sûrement remédier à cela sur scène, pour le plus grand bonheur des amateurs de mosh parts.

Télécharger : Du Pain Et Des Jeux.

A écouter : Du Pain Et Des Jeux, Into The Void Of Death
Mindlag Project

Style : Metalcore
Tags :
Origine : France
Site Officiel : mindlagproject.com
Site Officiel : customcore.com
Amateurs : 12 amateurs Facebook :