Chroniques
Pochette And Still No Sunrise
Pochette Chaos of Forms
Pochette Starmourner
Pochette Cave Paintings

logo Mime

Biographie

Mime

Valère Brisard (Batterie), Siegfried Delarue (Guitare), Benjamin Prévot (Guitare), Maxence Dussere (Machines) et Jérémy Faucompret (Basse) fondent Mime en 2012 et font leurs premiers concerts en première partie d'Abraham. Quelques concerts ont lieu en 2013, puis le groupe prend le temps de composer un premier ep trois titres qui voit finalement le jour en 2014 dans une veine Postcore. 

Chronique

3.5 / 5
3 commentaires (15.67/20).
logo amazon

Mime ( 2014 )

Comment succéder à la sainte trinité Neurosis, Cult Of Luna, Isis? Une chose est sûr, c'est qu'il n'est pas aisé de se positionner sur un terrain de jeu qui a déjà subit les affrontements de formations aussi diverses et intéressantes qu'Altar Of Plagues, Callisto, Rorcal ou Time To Burn par exemple et qui on porté, chacun à leur manière, leur étendard au sommet de la montagne Postcore / Post-Rock.  

Mime ne fait en tout cas pas dans la facilité et évite d'emprunter le versant le plus classique, et dangereux, celui de l'instrumental dont les creux et les montées en trémolo ont été usées jusqu'à la moelle. Celui qui, malgré les recommandations, on vu de nombreux groupes s'y casser les dents et tenter péniblement de s'en extraire. Trois morceaux, trente minutes. Pas besoin d'une calculatrice pour saisir qu'en trois pièces, la progressions sera lente et l'escalade ardue. Le groupe, insiste sur un propos expérimental, est rarement prévisible et réalise la performance d'enregistrer le tout dans des conditions live en une toute petite journée de studio.

Ca part donc plutôt bien. En témoigne l'introduction massive de I, suivit d'un break étonnant et de vindicatifs hurlements sortis de nulle part. Les premières minutes lancinantes de II sont relevées par un soubresaut Amenresque d'une noirceur rare, qui retombe presque aussitôt, avant de reprendre sur un final éclatant. Que dire alors de III qui fait grimper la pression, explose par son riff écrasant et tordu assez incroyable avant de finir par une mélodie admirable et quelque coups de marteaux rappelant Pelican. Les influences demeurent par ailleurs en filigranes, ne perturbent pas l'écoute et l'on remerciera Mime de ne pas jouer la carte de l'éternelle resucée de Cult Of Luna ou de bon nombre de groupes suisses. Ceci étant dit, Mime a aussi tendance à souffler le chaud et le froid en n'étant jamais aussi lourd que l'on aurait souhaité, un peu ennuyant sur certaine plages ambiantes (début de II) et pas totalement captivant dans ses montées (la fin de I).

Retenons surtout que Mime est capable de belles choses, que certains passages prennent aux tripes (l'intégralité du morceau III) et que quelques écoutes insistantes finiront par vous dévoiler les secrets de cet ep prometteur. Leur musique est encore un peu verte, demande encore à se perfectionner, mais fait preuve d'un départ ambitieux, bien rodé, avec un son impeccable (mastering Amaury Sauvé, devenu incontournable pour le genre). On attend maintenant de voir ce que le groupe sera capable de livrer par la suite.

En écoute et téléchargement gratuit sur bandcamp.

Mime

Style : Postcore / Post-Rock
Tags : -
Origine : France
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :