Albums du moment
Pochette Burst
Pochette Thin Black Duke
Pochette Life Pochette Two Parts Viper
Chroniques
Pochette Information Battle To Denounce The Genocide
Pochette The Key
Pochette Sugartown Cabaret
Pochette Les Irreals Visions
Pochette Sumerlands

logo Mars Red Sky

Biographie

Mars Red Sky

C'est en 2007 que le trio bordelais composé de Julien Pras (Guitare / Chant), Jimmy Kinast (Basse / Chant) et de Benoit Busser (Batterie) décide d'allier riffs old school d'inspiration Led Zeppelin ou Black Sabbath et influences psychédélique et stoner pour fonder Mars Red Sky. Un premier album éponyme paraît en 2011 chez Emergence Music et les fait connaître hors des frontières françaises. Le trio enchaîne alors les dates, les festivals (Roadburn, Sziget, Desert Fest, Eurockéennes) et tourne dans plusieurs pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les pays scandinaves. En 2012 un split avec Year Of No Light abouti notamment à un titre commun (Green Rune, White Totem) alors que l'ep Be My Guide arrive courant 2013.

Chronique

15.5 / 20
3 commentaires (16.5/20).
logo amazon

Apex III (Praise For The Burning Soul) ( 2016 )

Mars Red Sky a toujours été un groupe plutôt productif. Depuis 2011 et la sortie de leur premier album éponyme, le groupe a enchainé trois albums pour autant d’E.P. Un rythme soutenu, sans pour autant omettre la qualité de chaque production. 2016 n’échappe pas à la règle, avec un premier E.P de bonne facture qui a vu le jour en janvier, suivi par ce nouvel album, Apex III (Praise For The Burning Soul) seulement un mois plus tard. Verdict.

A l’écoute de ce nouvel album des Bordelais, un adjectif vient plus que jamais à l’esprit : classieux. Il faut dire que Mars Red Sky n’a jamais rien laissé au hasard. Leur Stoner mâtiné de psychédélisme s’est toujours évertué à nous transporter dans un univers particulier, quitte à de plus en plus lorgner vers le Space Rock. C’est en tout cas ce que l’E.P Providence laissait entrevoir déjà en janvier. Trois titres durant lesquels s’alternent avec aisance et cohérence riffs gargantuesques et mélodies léchées d’une belle efficacité. C’est assez naturellement que l’on retrouve le groupe un mois plus tard avec les mêmes éléments sur les six titres qui composent Apex III. L’auditeur se voit instantanément pris dans l’étau majestueux proposé, prisonnier d’un voyage spatial aux multiples horizons. Mars Red Sky offre en effet la douce sensation d’un confort d’écoute. L’ensemble, précautionneux et molletonné, est maitrisé avec grâce sans jamais oublier l’essence Stoner Rock menaçant et jubilatoire qui ne manque pas de pointer le bout de son nez.

Le morceau d’ouverture, qui atteint presque les onze minutes, est un bon exemple de l’impressionnante palette artistique dont le groupe dispose. Le morceau alterne aisément entre passages aux mélodies épiques à la Baroness et un riffing nerveux que ne renieraient pas les Suisses de Monkey3. Apex III est un monstre de travail. Il est aisé de le constater par la multitude de détails qui fourmillent sur ce nouvel opus. Chaque élément est peaufiné, dosé et produit avec goût. Soulignons en effet cette production chaude et ronde qui n’a de cesse de mettre en valeur ces six quêtes d’un voyage initiatique rondement mené. Évoquons également le chant clair parfaitement maitrisé de Julien Pras qui accompagne et s’incorpore très justement aux compositions. Certains passages pourraient d’ailleurs presque faire penser à Steven Wilson, tant dans le timbre que dans la qualité d’exécution.
Que ce soit dans la furie Stoner/Doom (l’excellent Mindreader et sa fin jouissive) ou dans la mélodie s’acoquinant presque avec la Pop (Friendly Fire), Mars Red Sky parvient à réunir tous les éléments d’un excellent album de Stoner Rock psychédélique dont on aurait malgré tout aimé voir la durée allongée de quelques minutes.

Avec ce nouvel album, les Bordelais confirment qu’ils sont aujourd’hui un élément incontournable de la scène Stoner en Europe, preuve s’il en est leur récente tournée en tête d’affiche, devant Stoned Jesus et Belzebong, s’il vous plaît. Apex III (Praise For The Burning Soul) ravira à n’en pas douter tout amateur d’un Stoner raffiné, aussi aventureux que mélodique.

A écouter : Alien Grounds / Apex III, Mindreader