Découverte
Pochette Démo

logo KMFDM

Biographie

KMFDM

KMFDM (Kein Mehrheit Für Die Mitleid – Pas de majorité pour la pitié) est un des incontournables piliers de la musique industrielle, avec Ministry et un peu plus tard avec Nine Inch Nails. Il est par ailleurs régulièrement cité au niveau électro avec notamment Kraftwerk et Front 242. Ce groupe s’est formé à Paris en 1984 par deux Allemands, Sascha Konietzko et Udo Sturm. Un premier album, Opium, sort la même année.

Peu de temps après, Storm quitte le groupe et lance la valse des musiciens qui se succéderont au fil des années autour de Konietzko, véritable patron de KMFDM. Le nouveau line-up gagne les USA et produit plusieurs autres albums tout en tournant le plus possible, notamment avec Ministry. Le succès se fait grandissant et leur volonté underground ne peut empêcher le passage récurrent du single « A Drug Against War » sur MTV. Konietzko et sa bande, parmi laquelle Tim Skold, également multi-instrumentiste et ayant officié par la suite au sein de Marilyn Manson, enchaînent les productions à un rythme effréné dans les années ’90 avec un album par an. Ils participent par ailleurs à de nombreuses bandes originales de films, dessins animés et jeux vidéos.

Après la sortie d’Adios en 1999, KMFDM splitte pour une courte durée, le temps pour Konietzko de fonder avec Tim Skold le projet parallèle et totalement différent…MDFMK, qui sortira un seul album éponyme. Entretemps, l’image du groupe en prend un coup avec le massacre de Columbine, l’un des tueurs étant fan de KMFDM.
La reformation a lieu en 2002 et le frontman en profite pour relancer son propre label KMFDM Records, restant fidèle à sa philosophie DIY.

Aujourd’hui, KMFDM continue régulièrement d’alimenter sa discographie pléthorique, avec un line-up plus ou moins stabilisé. 2009 est l’année du 25ème anniversaire et voit l’arrivée de deux sorties presque simultanée : Blitz et Skold vs. KMFDM, symbolisant la collaboration avec le musicien ayant reçu son bon de sortie de Marilyn Manson.