logo Jarod

Biographie

Jarod

Originaire de Tours, Jarod prend forme en 2015 autour de Vincent, Jay, Valentin et Mélanie sur la base d'un Emo teinté de Hardcore. Après une première Démo en 2015, un ep voit le jour en 2016, avec un groupe se définissant comme "Hardcore mignon / Rainbowskramz"

Chronique

Jarod ( 2016 )

Même si la Démo n’avait eu qu’une faible portée, certains murmuraient déjà le nom de Jarod. Eloquent dans sa musique, portant des effluves autant Emo que Hardcore, activiste lyrique s’entremêlant d’effluves de Chaviré, le combo semble ici bénéficier d’une belle dynamique, bien plus précise que sur le premier effort. En effet, même si l’on retrouve ces thèmes portés à juste titre par le quatuor, les mots semblent se porter en actions, à l’image des premiers mots tirés de Louise Michel. Déconstruire, Errer, Croire, Absorber, Eclore et Oser : Tout autant de verbes que de volontés dont les mots de Mélanie se font porteurs ; Et c’est en cela qu’un premier parallèle peut se faire avec Anomie : au-delà du chant féminin, les sujets abordés ne feront pas sourire, assez loin de l’égocentrisme d’un Mihai Edrisch sur Un Jour Sans Lendemain, et se greffant au coeur de combats actuels (la construction sociale des genres sur « Déconstruire » et le féminisme sur « Oser »), à la manière de Chaviré et de ses aspects sociaux-libertaires.

En dehors de ces éléments, le combo prend ses armes dans un mix entre Emo et Hardcore, rappelant parfois, à juste titre, Amanda Woodward, Mihai Edrisch (sur « Oser » notamment) ou Anomie. Des noms qui résonnent par une qualité de composition et une marque profonde dans l’hexagone, mais en y mêlant parfois un petit truc Hardcore en plus. Ce n’est pas la partie instrumentale qui captivera le plus dans l’ensemble, mais c’est l’assemblage global qui prend aux tripes : les mots se prennent de front, comme « Oser », peuvent faire mal de part cette brutalité qui au final fut quotidienne pour certaines. Mais là ou on pourrait s’attendre à une violence vocale proche de combos d’Emoviolence ou Screamo, c’est en les rendant intelligibles via un Emo dans sa plus simple tenue que leur force s’accroit et gagne en intensité.

Alors si dans les faits, on est plus proche d’un Emo / Screamo à Amanda Woodward, les thèmes portés sont ceux d’Anomie. Ainsi donc, Jarod reprend un flambeau, et on regrettera que le combo ne soit pas autant mis en avant qu’il le devrait. Engagé, c’est sans doute le mot le plus adapté que vous pourrez apposer sur cet EP. Prenant, ce serait sans doute celui qui viendrait après quelques écoutes.

A écouter : Oser
Jarod

Style : Emo / Hardcore
Tags : - -
Origine : France
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :