Découverte
Pochette First Crime

logo Immolation

Biographie

Immolation

L'histoire d'Immolation débute en 1988 formé par le départ de Robert Vigna et Ross Dolan de leur ancien groupe de Death-Metal, Rigor Mortis. Le line-up complété par l'arrivée de Thomas Wilkinson et Neal Boback, les américains sortent deux démo en 1988 et 1989 et font parler d'eux dans le milieu underground. Remarqués en 1990 par le label Roadrunner Records pour sortir leur premier disque, Dawn Of Possession, Immolation se sépare pourtant de Neal Boback six semaines avant l'enregistrement. Craig Smilowski est alors recruté en tant que batteur de session pour l'enregistrement de l'album, puis deviendra membre à part entière par la suite. Après plusieurs concerts aux Etats-Unis et en Europe, Roadrunner Records met un terme à leur contrat souhaitant se séparer d'une bonne partie de leurs groupes de Death-Metal.

Plus ou moins silencieux pendant des années avec uniquement un best of en 1995 : Stepping On Angels... Before Dawn, ce n'est qu'en 1996 qu'Immolation fait sont retour chez Metal Blade Records avec un nouveau disque sous le bras : Here In After, très attendu par les fans. Craig Smilowsk quitte le groupe peu après, remplacé par Alex Hernández pour Failures For Gods en 1999. S'en suivra Close To A World Below, pièce maitresse du groupe en 2000 et Unholy Cult en 2002 où Thomas Wilkinson aura été remplacé par Bill Taylor à la guitare. En 2004 sort leur premier dvd live, Bringing Down The World, témoignant du savoir-faire du groupe sur scène parmis différentes tournées à travers le monde. Avec encore une fois un changement de batteur (Steve Shalaty), Immolation livre Harnessing Ruin en 2005 puis Shadows In The Light en 2007 précédé par l'ep Hope And Horror la même année toujours sur le label français Listenable Records. En 2010, les américains signent chez le géant Nuclear Blast Records pour sortir Majesty And Decay, puis poursuivent avec un ep l'année suivante nommé Providence. En 2013 parait Kingdom of Conspiracy.

Depuis lors, Immolation a acquit au fur et à mesure de ses albums une solide notoriété au sein de la scène par son Death-Metal complexe, le jeu de guitare de Robert Vigna y étant pour beaucoup, mais aussi grâce à son leader charismatique Ross Dolan.