Découverte
Pochette Démo

logo Gust

Biographie

Gust

Originaire de Trollhättan en Suède, Gust regroupe Tommie Ek à la guitare, Ibrahim Shabo à la basse, Carl Persson au chant et Fredrik Forsberg à la batterie (qui officie également en tant que bassiste au sein d’Anchor).
En 2012 le groupe enregistre son premier LP, Fuck Life, notamment remarqué par la reprise du classique Ace Of Spades des non moins légendaires Motörhead.
2014 marque leur signature chez Southern Lord Records, quelques semaines avant la sortie de leur deuxième album éponyme, mixé par Brad Boatright (Warcry, From Ashes Rise). S’écartant quelque peu du D-Beat conventionnel de leurs débuts, cette nouvelle production incorpore de nombreuses influences conférant à certains morceaux une dimension "Hardcore progressif".

Chronique

Gust ( 2014 )

Toute utile qu’elle puisse l’être, la classification des genres musicaux a tendance, par l’effacement de toute subtilité, à cliver. En une qualification, cette chronique va ainsi perdre une bonne partie de ses lecteurs. Dommage pour eux. Gust se présente donc comme un groupe de D-Beat, sous-genre hyper frontal de Hardcore, initialement inspiré par Discharge et nommé d’après le jeu de batterie (Drum Beat) caractéristique de leur batteur Terry Roberts.

De fait, les Suédois ne nous trompent pas sur la marchandise, c’est une véritable bourrasque scandinave qui s’abat sur nous, avec son lot de matraquages en règle (Always the Same, From Cradle to Grave…). A l’écoute de certains titres, au premier rang desquels Unease, impossible de ne pas penser à Rise&Fall tant les similarités sautent aux yeux et notamment cette capacité à maintenir un fil mélodique au milieu d’un océan de brutalité, souvent masqué par la distorsion et les basses mais qui finit par émerger, éclater et occuper le devant de la scène.

On l’aura compris, le fonds de commerce du combo est un Hardcore massif et catchy. Mais Gust sait aussi se faire plus lourd, réduisant le tempo et faisant vrombir monstrueusement la basse. La voix de Carl Personn, rocailleuse à souhait, prend toute sa puissance et nulle autre ne saurait mieux convenir. Ça sent bon le gras, la sueur du live et on s’imaginerait plus un vieux briscard à la voix éraillée par des décennies de clopes et de whisky qu’un jeunot d’une vingtaine d’année (allez jeter une oreille sur Reality Chokes, vous comprendrez immédiatement mon propos). Toujours concernant le chant, les deux featurings, Crack The Skies avec le chanteur d’Anchor et Humility in Disguise avec celui de From Ashes Rise, par les oppositions de timbres de voix qu’ils offrent, donnent encore plus de relief à l’ensemble.

Mais au-delà de ces variations, Gust contient de réelles surprises avec des passages franchement inattendus, comme l’interlude post-rock d’Hollow Faces. On se prend alors à imaginer le survol au ralenti du pit, à voir les gouttes de sueur lentement prendre leur envol, s’élever gracieusement puis s’écraser dans un synchronisme parfait avec l’explosion des guitares, la lourdeur reprenant la place qui est la sienne. On ne s’ennuie ainsi pas un instant, d’abord parce qu’on ne nous en laisse pas le temps, les 10 titres étant avalés en moins d’une demi-heure, mais surtout parce que l’écueil de la répétition est habilement évité.

Gust provoque donc ce sentiment contrasté, ressenti lorsque l’on se rend compte que ce que l’on prenait pour basique est en réalité plein de subtilités. Ce deuxième album nous laisse avec l’impression d’un groupe se trouvant à la croisée des chemins entre deux conceptions de la musique. D'un côté le Hardcore qui considère que l'énergie, la rage et le message porté prévalent et de l'autre la vision plus classique qui met d’avantage en avant la dimension artistique et l’esthétique. L’évolution depuis Fuck Life, leur 1er LP sorti en 2012, est notable. On sent que les Suédois ont commencé à se saisir de cette matière brute, à la travailler à leur manière afin d’en extraire quelque chose de beaucoup plus personnel, de plus élaboré. En cela, on ne peut que les encourager à continuer dans cette direction !

A écouter : Reality Chokes, From Cradle to Grave, Hollow Faces
Gust

Style : D-Beat / Hardcore Punk
Tags :
Origine : Suède
Site Officiel : gustsl.bandcamp.com
Facebook :
Amateurs : 1 amateur Facebook :