logo From First To Last

Biographie

From First To Last

Sonny Moore: Chant
Derek Bloom: Batterie
Jon Weisberg: Basse
Travis Richter: Guitare/Chant
Matt Good: Guitare/Chant

2003 marque la sortie de Aesthetic, première production signée From First To Last, et distribuée sur Leaf Recordings. Originaire de Los Angeles, le quintet se fait très vite remarqué par Epitaph, après avoir tourné avec des groupes tels que Cave In, Glasseater,Tsunami Bomb, ou bien encore From Autumn To Ashes. Le combo nous revient en 2004 avec Dear Diary, My Teen Angst Has A Body Count, bien décidé à redessiner les contours d'une scène emo à bout de souffle.

14 / 20
8 commentaires (15.5/20).
logo amazon

Heroine ( 2006 )

Comment dire ? Il y a certains groupes qui savent s’entourer du meilleur, du plus gros, du plus grand, du plus classe…Et FFTL vient de rentrer dans cette clique. Ross Robinson (Korn, Slipknot, At The Drive-In) en lieu et place de producteur, Andy Wallace (At The Drive-In, Nirvana, System Of A Down…) au mixage (d’après nos informations, il semblerait que les gars de FFTL souhaitent travailler avec Rob Zombie pour le prochain album), les guests de luxe, Wes Bordland à la basse (suite à l’éviction de Jon Weisberger) les backing vocals de Brett Gurewitz sur "Mothersound" et Atticus Ross (Nine Inch Nails) à la programmation, sur la chanson "The Levy" …bref, la feuille de match est pas mal (disons un prometteur Chelsea-Barcelone), ça donne quoi sur le terrain ?

11 titres furieux, pour un second album qui risque de faire pas mal de dégâts. Un disque à écouter au casque, tellement les éléments des chansons se laissent approcher seulement avec une écoute attentive et répétées. Toujours « influencé par » (ou « pote de tournée de ») Refused, Glassjaw, Atreyu, 36Crazyfists ou bien encore The Used, le groupe a évolué ; mais les variations ne se situent pas forcément là où on les attends. Heroïne navigue entre Screamo, punk-rock et émo,  distillant un rock dur, parfois progressif, limite « art-punk » quasi-industriel mais toujours massif. FFTL réjouit par son ambition. "Mothersound", premier titre de l’album demeure le titre le plus audacieux et le plus abouti, un plaisir de retrouver les hystériques double pédales « métal » et autres solos dissonants de guitares dans de tels arrangements. FFTL nous fait voyager dans d’innombrables univers, entre cris primaux, paroles viscérales et colère salutaire. La plupart de ce qu’on entend sur l’album fut pourtant enregistrer à la première prise (dixit Sonny) mais Ross Robinson est connu pour savoir extraire la substantifique moelle  émotionnelle de chaque groupe qui passent entre ses mains. Malgré le côté cliché métal, et un brin désuet dans les paroles, on est séduit par "Waltz Moore", mais aussi par la mélodique "Waves Goodbye" ou bien encore la troublante et atmosphérique chanson éponyme "Heroïne". Et ça, c’est (bien) fait (pour nous). Chaque chanson montre un visage noir, un visage vrai, un univers torturé, en difficulté mais parfois plein d’ironie, qui peut déconcerter, voire décevoir, aux premières écoutes.

A écouter sur PureVolume|MySpace

A écouter : Mothersound
12.5 / 20
3 commentaires (17/20).
logo amazon

Dear Diary, My Teen Angst Has A Body Coun ( 2004 )

Définir de façon synthétique l’oeuvre de From First To Last se révèle être une tâche quasiment irréalisable tant les influences sont complexes et diverses. Chaque morceau foisonne de références, et bien évidemment, à vouloir suivre de nombreuses voies, on se risque à produire quelque chose de « très bon » comme de …médiocre. En somme, n'est pas Refused ou At The Drive In qui veut.

Bien que les groupes susnommés n'est pas grand chose à voir avec FFTL, il est tout de même bon de les évoquer tant il est facile de se noyer dans l’approche de ce Dear Diary, My Teen Angst Has A Body Count. S'il fallait résumer la musicalité des Floridiens, il s'agirait d'un compromis entre un emocore catchy styléThe Used, et un screamo plus âpre façonné From Autumn To Ashes. Mais, une fois encore, cela serait, en définitive, bien réducteur.
"I Liked You Better Before You Were Naked On the Internet" propose des sonorités proches d’une scène trip hop, rappelant le titre si particulier de Boys Night Out figurant sur Make Yourself Sick. Morceau assez heureux donc, qui se couple à des pistes plus frénétiques aux influences tantôt punk/hardcore ("Kiss Me, I'm Contagious") avec ses basses en surimpression, tantôt pop punk/power rock à la manière de "Populace In Two".

Que d'influences me direz-vous. Malheureusement en matière d’emo, car c’est bien là le propos, les deux interludes acoustiques ("Emily", et "Minuet") sont d'une platitude indigeste et ne servent en rien cette production. A contrario, le break guitare acoustique de "Secrets Don't Make Friends" est réellement captivant, et apporte de façon indéniable un plus ; voici un exemple assez significatif de ce déséquilibre qualitatif dont souffre le disque.
Cette disparité se retrouve dans le chant de Sonny Moore où l’affligeant se substitue de trop à une quiétude savoureuse décrite sur le break mentionné plus haut. Le côté larmoyant du frontman paraît totalement dépourvu de toute sincérité, bien que fortement accentué.
Par chance, le reste du combo soutient son leader avec dextérité, que ce soit par un jeu de répliques sur "Populace In Two", ou sur les vociférations metal/hardcore des plus détonantes ("Secrets Don't Make Friends").

L'écoute de ce Dear Diary, My Teen Angst Has A Body Count s’avère être assez éprouvante. Pour mieux cerner cette prolifération d’influences, je ne peux que vous conseiller, en dernier recours, de jeter une oreille attentive à la piste cachée: "Dead Baby Kick Ball". Barré au possible, ce titre emprunte tant au côté déjanté de la scène rock’n’roll, qu'au rap avec la présence émérite de M.L.P. sur fond de cris gutturaux très Black Metal. Mais il s'agit là d'un tout autre registre qu'il ne tiendra qu’à vous  d’approfondir.
Une ouverture musicale est de rigueur pour parer à l’écoute décontenancée de cette production.

Télécharger: Note To Self - Secrets Don't Make Friends - Ride The Wings Of Pestilence

N'hésitez pas à en débattre sur le forum.

A écouter : Dead Baby Kickball; Kiss Me, I'm Contagious; secrets Don't Make Friends