Découverte
Pochette Démo

logo From Ashes Rise

Biographie

From Ashes Rise

Brad Boatright - guitare, chant
Billy Davis - basse, chant (1997-2004)
Dave Atchison - batterie
John Wilkerson - guitare, chant
Derek Wilman - basse (2004-2005)

Formé à Nashville (Te) en 1997, puis relocalisé à Portland, From Ashes Rise fait partie de la mouvance crust/d-beat qui déferle sur les States à la fin du siècle dernier. Composé de Brat Boatright, Billy Davis, tous deux anciens de Deathreat, Dave Atchison et John Wilkerson, le groupe enregistre deux premiers 7 pouces, Fragments of a Fallen Sky et Life & Death, aujourd'hui épuisés. Même si Feral Ward lui fournit l'opportunité de passer à la vitesse supérieure en éditant Concrete & Steel et Silence, deux 12 pouces respectivement sortis en 2000 et 2001, la signature chez Jade Tree (Paint It Black, Kid Dynamite, Young Widows) en 2003 offre au combo l'occasion de travailler dans d'autres conditions. Sous la direction de Matt Bayles (Planes Mistaken For Stars, Isis, These Arms Are Snakes), From Ashes Rise enregistre Nightmares qui s'avère être l'ultime production du groupe. L'album sous le bras, la formation s'embarque alors pour une série de concerts en Europe. Un an après, une tournée est organisée en compagnie des Subhumans, sans Billy Davis parti entre temps rejoindre Tragedy, après laquelle From Ashes Rise se sépare.
Le groupe de Portland éclate alors en plusieurs directions. Derek Wilman, remplaçant de Davis, officie désormais au sein de Coldbringer aux côtés de John Wilkerson, Dave Atchison est batteur de Smoke Or Fire et Brad Boatright joue dans Warcry.

Chronique

16 / 20
4 commentaires (16.38/20).
logo amazon

Nightmares ( 2003 )

From Ashes Rise est un groupe à part dans la nébuleuse crust de Portland. A l'origine faisant partie intégrante de la mouvance des Tragedy, Deathreat ou Severed Head Of State, la formation quitte subitement le circuit DIY pour signer en 2003 son premier album chez Jade Tree (These Arms Are Snakes, Young Widows, Paint It Black). Ce qui ne va pas sans mal. En effet, bien que le label du Delaware demeure assez soucieux de la qualité de son catalogue, fuyant comme la peste formations à la démarche mainstream et canards boîteux en tout genre, il n'est est pas moins considéré comme une Rolls de l'indé, ce constat valant à From Ashes Rise un ostracisme de la part des puristes underground.

Inconsciemment on assimile bien souvent le changement de label à une réorientation musicale. Aussi, on aurait pu croire que l'intégration de la formation de l'Oregon dans le roster de Jade Tree était la conséquence d'un assagissement soudain. Pourtant, même si le From Ashes Rise 2003 n'a plus rien à voir avec celui de Fragments of a Fallen Sky, cette volonté de ne pas rester confiné dans un raw hardcore traditionnel prenait déjà corps dès la parution de Concrete & Steel en 2000. Ainsi, Matt Bayles (Isis, Botch, Planes Mistaken For Stars) permet à Davis et ses collègues de concrétiser ce potentiel et de s'ancrer avec Nightmares dans un modern crust totalement délié, certes beaucoup moins agressif, mais aussi plus ambitieux à l'image de His Hero Is Gone, Artimus Pyle ou Severed Head Of State.
Dans les faits, cette mutation se traduit par une volonté de ne pas partir tête baissée, de ne pas laisser la machine s'emballer. Ainsi, même si From Ashes Rise reste attaché à une solide base crust/d-beat ("Noise", "The Mandate", "Bloodlust"), celle-ci paraît toutefois atténuée par la volonté de s'éloigner du caractère sans concession et monoexpressif qui caractérise bon nombre de formations par l'abondance de changements de rythmes et la présence plus importante de mid tempo tenant davantage de Poison Idea que d' Anti Cimex ("They, "Nightmares", "In A Free Land").
Mais c'est surtout cette obssession de la mélodie qui contribue à donner à Nightmares toute sa consistance. Des sonorités mélancoliques de "Interlude" et "Hell In the Darkness" à celles plus ombrageuses de l'enchaînement "Final Goodbye"/"On the Fray", quasi post hardcore, From Ashes Rise met en branle une mécanique émotionnelle relativement intense, à la fois colérique et désabusée, exacerbée par l'opposition entre la voix d'ogre de Brad Boatright et celle plus aigue mais non moins agressive de John Wilkerson.

Premier album de From Ashes Rise, Nightmares s'avérait également être la dernière production studio du groupe de Portland. La lassitude de 7 années d'activisme musical, l'impression d'être arrivé au bout de la route ou tout simplement l'envie de revenir à des choses plus instinctives, auront finalement raison d'une formation qui cesse toute activité dès 2005, laissant derrière elle un héritage assez conséquent dont se réclament aujourd'hui bon nombre de formations comme Down To Agony ou Fall Of Efrafa.

Télécharger : "They", "Reaction"

A écouter : They, Final Goodbye, Reaction