Découverte
Pochette Jarod

logo Freedom For King Kong

Biographie

Freedom For King Kong

Formé en 1996 Freedom For King Kong enregistre son 1er CD en 1997, 2 ans plus tard c'est un véritable album qui arrive dans les bacs, et en 2001 Primate Diplomate vient confirmer la bonne santé musicale du groupe. Mélangeant dub, rock, métal, ska, techno et plein d'autres bonnes choses le groupe distille des paroles intelligentes, drole, caustique, émouvante sur une zic prenante et originale. Tout les ingrédients sont donc là pour faire de Freedom For King Kong un groupe étonnant et détonnant. Un vrai régale que de passer quelques plages musicales avec eux...
En 2003 le groupe est signé chez de vilains capitalistes qui pour une fois feront bien les choses en ressortant les albums du groupe. Et merci monsieur les capitalistes grâce à vous j'ai découvert Freedom For King Kong, comme quoi...
Et en 2003 Marche ou Rêve le FFKK nouveau est là, une bonne cuvée comme à chaque fois

13.5 / 20
10 commentaires (16.9/20).
logo amazon

Issue de ce corps ( 2006 )

2006, Issue de ce Corps, Freedom For King Kong revient pour nous balancer 11 titres dans un style qu’on apprécie déjà depuis pas mal d’année, un groupe atypique et engagé qui garde le cap de l’intégrité.

Car avant de parler de la musique du groupe encore une fois il est nécessaire de souligner la qualité des textes, chaque album offre des perles linguistiques, des jeux de mots fins, des doubles sens acides, et tout cela pour faire passer des messages, subtil et raffiné.
Au rayon des sujets abordés on trouvera la star attitude (avec le « néo-méthane » de Si nike et sans complexe), le droit a l’euthanasie (Issue de ce corps), les enfants soldats, … et à chaque fois raconté de façon presque naïve façon conte moderne.

Musicalement FFKK poursuit ce qu’il avait entamé avec Marche ou Rêve, une baisse de régime en ce qui concerne le coté speed et énervé de leur musique pour des morceaux mêlant toujours ragga, dub, electro, rock, métal mais d’une façon plus posée et bien plus zen (a noter la reprise de Heart Of Glass, de Blondie). Issue De Ce Corps par exemple, ballade calme et mélancolique, loin des Comme Un Fou ou Deo Mizo d’il y a quelques années.
Cet album n’est pas pour autant mou, la fusion des style est toujours très réussi, il faudra seulement accepter ce ralentissement de rythme et apprécier d’avantage la musique tout en s’attardant sur les textes et leur signification.

Issue De Ce Corps est donc moins percutant musicalement, les textes sont peut être plus subtils mais gardent leur saveur ; si vous avez aimé Marche Ou Rêve et qu’un album encore un peu plus zen ne vous rebute pas alors foncez.


Ecouter des titres sur leur page myspace.

A écouter : Si Nike Et Sans Complexe, Le Garon, A Fleur de Peau
15 / 20
10 commentaires (17/20).
logo album du moment logo amazon

Marche Ou Rêve ( 2003 )

« Tout le monde adule les phénomène » (paroles extraites de Phénomène), sans nul doute on adulera Freedom For King Kong vu la qualité de ce Marche Ou Rêve. Même si Phènomène parle de la daube estampillée ‘Vu et créé à la TV’ FFKK n’aura point besoin d’académie pour composer une musique bien loin des Nolween Leroy et autre marionettes cathodique.
Mais arrêtant de parler de musique prémachée pour se pencher sur les 11 titres remplit de textes intelligents, de sons qui le sont tout autant et d’une énergie débordante propre a ces gorilles bretons.
Les beats techno du précédent opus ont maintenant pris une part encore plus important au sein des compos, on pourrait d’ailleurs parfois rapprocher la musique de FFKK à l’excellent Mouvements de Spicy Box. Mais FFKK nous a habitué à ne pas suivre qu’un seul chemin musical et ça sera également le cas sur ce Marche ou Rêve.
Ragga, hip-hop, electro sur Le Syndrome de Peter Pan, techno rock dub sur Sodocratie, crooner ragga sur Amour Propre, fusion reste le maître mot. Niveau influence on pensera à FFF (Gun Tune), Spicy Box (Phénoméne), Tryo (Le Figurant), Lofofora (Les Marionnettistes) ; mais attention, cette liste de groupe est juste là pour vous donner une toute petite idée de ce que peut être FFKK. Car FFKK mérite tout autant d’attention que les groupes cités et n’a rien à leur envier ; FFKK à piocher le meilleur de dizaines de style musicaux pour nous servir un cocktail énergisant au fort tanin.
Car les bougres en plus de nous servir une bande son impeccable vont également poser des textes dans les meilleurs qu’il m’a été permis d’écouter. Extrêmement travaillé, bourré de jeux de mots, de références cultrurelles et d’une sacré dose de bon sens. Morceau choisi, rien que pour le plaisir :
« …
Marianne la belle somnole le nez dans le formol,
Saoulée par des décades de belles paroles.
Il lui faut pour qu’elle se réveille une élection pestilentielle,
Un 21 avril où il a fait froid comme en novembre,
Où le pire attendait dans l’anti chambre,
Mais le pire reste à venir, comme le dit l’expression pince sans rire.

» (Extrait de Sodocratie (Frigide Politique)).
Bon nombre de groupes devraient s’inspirer d’une telle verve au lieu de tenter sans grand succès d’exporter l’engagement Made In USA.
Ce Marche ou Rêve est donc à fortement conseiller, tout comme son prédécesseur que personnellement je trouve un poil meilleur; mais c’est souvent le cas avec les grands groupes, on garde en mémoire le première fois…Marche ou rêve est plus posé que Primate Diplomate et des morceaux comme Le Figurant très calme étonnent (mais ne sont pas pour autant sans intéret). A acheter les yeux fermées et les oreilles grandes ouvertes.

A écouter : Ph
15.5 / 20
2 commentaires (19/20).
logo amazon

Primate Diplomate ( 2001 )

Une intro de 20 secondes où on ne comprend pas tout et c'est parti pour une musique où on ne comprendra pas tout non plus. Freedom For King Kong fait partie des groupes aux style inclassable ; le groupe mélange grosse guitare, un couple basse / batterie explosif et nouveauté sur cet album des samples qui vont donner une nouvelle personnalité aux compos du groupe ; mais ce qui reste la vrai identité du groupe c'est sa voix tout simplement unique. Comme l'annonce Les étiquettes le groupe ne se prétend d'aucune famille si ce n'est celle de la musique et tant mieux pour nous. Certes pour mieux cerner l'album on attribuera une appellation " root " à leur zic, le CD étant tout de même festif tout en gardant un ton grave sur certains morceaux comme Deo Miso. Titre melangeant percus, beats technos, mélodie orientales et traitant de la condition des femmes dans la religion.
Freedom For King Kong a un don pour trouver des refrains percutants et que l'on va retenir avec facilité, art difficile en français ; le double chant percute et apporte un réel plus grâce à des changements de flows incessants.
Les morceaux incontournables se succèdent, Comme Un Fou avec son refrain hypnotisant et son clavier très année 60 ; Rencontre et sa rythmique chaloupée, Deo Mizo dont on a déjà parlé et qui est pour moi LE titre de cet album. La cour des miracles splendide également oscillant entre refrain scandé façon manif étudiante et chant splendidement chanté façon Tryo ou l'espace de quelques instants gueulé ou rappés où l'on sentira des influences un peu plus métal / rock.
Et là viens Boite de nuit story ; magnifique description de ce que peux donner un samedi soir pour beaucoup… Drôle et pour tellement vrai…
Primate Diplomate est, vous l'aurez compris, un album unique par sa musique, son chant mais également ses textes. Beaucoup de points forts qui font de ce CD un "CD à avoir". Rien de tel pour se mettre la pêche tout en nourrissant ses cage à miel d'une bien belle façon.
Vivement la suite…(et vivement un concert d'eux également!)

A écouter : Deo Mizo - Rencontre - Boite de nuit story - ...