Titre : Concrete And Gold Année : 2017
Nombre de titres : 11

Tracklist
01. T-Shirt
02. Run
03. Make It Right
04. The Sky Is A Neighborhood
05. La Dee Da
06. Dirty Water
07. Arrows
08. Happily Ever After (Zero Hour)
09. Sunday Rain
10. The Line
11. Concrete And Gold
Acheter : logo amazon
Label : RCA Records
Moyenne lecteurs : 13.38/20 (4 avis dont 2 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé Concrete And Gold aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

josette 10.5 / 20 Le 19/09/2017 à 15H54

Les Foo Fighters, bien qu'ils n'aient jamais eu la prétention d'inventer quelque chose de nouveau sur la scène rock, avaient tout du moins le mérite de nous habituer à des galettes agréables et bien ficelées, nous faisant passer de bons moments tout en nous régalant de temps à autre avec quelques titres franchement fantastiques.

Oui mais voilà, si les Foo Fighters ont un passé tumultueux et instable, ils ont toujours su se relever dans l'adversité. En vrac on peut citer :

Les grosses galères des premières années pour trouver un line-up stable

Le potentiel éclatement du groupe à plusieurs reprises

Les embrouilles Grohl-Hawkins

L'overdose d'Hawkins et autres joyeusetés

Autre facteur, Dave Grohl avait toujours su prendre les décisions nécessaires à l'osmose de son groupe jusqu'à peu. Comme les différentes break effectués, qui lui avait permis de s'aguerrir dans d'autres formations comme QOTSA ou les TCV, et de redonner un souffle nouveau aux albums des Foo Fighters.

Bref, pour résumer, les Foo Fighters, c’était ce groupe sympathique mais toujours à la limite de l’implosion, qui savait malgré tout surmonter chaque obstacle pour forger son identité et accoucher d’albums de caractère.

Paradoxalement, c'est lorsque les Foo Fighters sont arrivés au sommet de leur popularité, en dignes dépositaires du Rock façon 20ème siècle, au cours de ces deux dernières décennies, que la qualité de leur albums a commencé à faiblir.

Car force est de constater que depuis 10 ans et la sortie de Echoes, Silence, Patience and Grace, la qualité des productions de nos joyeux lurons commence à progressivement décroître.

En écoutant Concrete And Gold, l'auditeur avisé est en droit de ressentir un certain malaise face à si peu de relief musical. Si les Foo Fighters s’inscrivent dans la lignée des groupes de rock classiques, on est quand même loin de la qualité des anciens morceaux du groupe sur ce nouvel opus. Trop convenus et sans saveurs, aucune chansons ne nous reste en tête après la première écoute. Malheureusement, bien que les Foo Fighters déroulent leurs riffs et leur capharnaüm électrique avec la précision et l’énergie requise par tout groupe de rock décent et respectable, côté mélodies et émotions, c’est l'encéphalogramme plat.

Si Sonic Highways avait pour lui son magnifique concept et documentaire associé ainsi que sa superproduction façon Nevermind afin de maquiller certains manquements déjà palpables à cette époque, cette fois rien ne vient à la rescousse de ce Concrete And Gold.

Le groupe est-il arrivé au terme de son processus créatif ? Un changement de line-up serait-il salutaire pour redonner de l’élan au groupe ? Ou devrons-nous nous contenter d’un groupe sortant des galettes quelconques tout en sillonnant l’ensemble du monde dans des shows supersoniques ? Seul l’avenir nous le dira. Le présent lui, nous dit que Concrete And Gold risque de rapidement prendre la poussière sur l’étagère du salon.

Sugarbread 10.5 / 20 Le 17/09/2017 à 10H57

Toujours et encore le même sentiment avec ce groupe. C'est tout convenu, ça sonne faux, ce n'est absolument pas mauvais loin de là... Ca me fait juste penser à U2 ou Coldplay qui ferait du rock un peu plus burné en fait. La voix de Grohl est vraiment sympa mais c'est tout. Je ne ressens pas grand chose avec la musique des Foo Fighters. C'est taillé, gabarisé, sur mesure et ça manque cruellement de naturel, du moins à mon sens. Quand j'entends leur son j'ai systématiquement l'impression qu'il y a un cahier des charges derrière.