logo First Fragment

Biographie

First Fragment

like winter ... coming ! 

Chronique

Dasein ( 2016 )

Crisse, encore un groupe de ces maudits canadiens ! Le pays à la feuille d'érable nous a encore pondu une formation de Death. Bon les gars, on a déjà Despised Icon, Kataklysm, Gorguts, etc... C'est bon maintenant ! C'est quoi...? Du Death Metal technique ?! Bah il y a déjà Cryptopsy, Beyond Creation et Beneath The Massacre! Ils en ont pas marre ? Quoi ? Bon OK, on va écouter ça et on verra bien...

Qu'il est agréable juste aux premières notes et après la première piste de se dire qu'on a trouvé quelque chose qu'on réécoutera avec plaisir. C'est le cas avec ce Dasein. D'un point de vue technique, c'est épatant car la composition prend en compte beaucoup de formes musicales venues d'ici et là, preuve que le maître d'œuvre a une solide formation doublée d'une culture euterpienne très large. L'album est d'ailleurs entrecoupé de morceaux toujours très techniques mais dans un style plus classique, extérieur à toute furie distordue et métallique. Concernant l'objet même de la fureur, et pour que le lecteur puisse se représenter l'identité approximative que les mots peuvent traduire en termes de comparaison, cet opus de First Fragment se rapproche de Whisper Supremacy avec la différence d'être plus mélodique et moins bordélique dans les changements de rythmes que la merveille de Cryptopsy. Autre ressemblance majeure : Gorod, surtout au niveau de la frénésie guitaristique, des sonorités et du développement en thème des chansons. Pour ceux qui connaissent, il y a également quelques similitudes avec The Human Abstract.

Coté instrumental on a une voix qui fait le taff, même si rien d'exceptionnel à ce niveau là. Une batterie technique et rapide qui n'a pas tant pour but de briller que d'accompagner les cordes dans leurs déviations et turbulences. First Fragment a connu beaucoup de problème de line-up concernant leur batteur, notamment pendant l'enregistrement de Dasein (qui a débuté en 2013). Peut être qu'à l'avenir, si les choses viennent à se stabiliser, on pourra assister à plus de créativité aux fûts, chose qui renforcerait la profondeur des morceaux. Mais les instruments les plus mis en avant sont la guitare et la basse. On peut très clairement parler de virtuosité de l'un comme pour l'autre, et ce sont eux qui portent les morceaux du début à la fin de l'album. On retiendra notamment entre une multitude de choses, les incroyables slaps de la basse, les sweeps vertigineux de la guitare et des soli magnifiques à tout point de vue. Que ce soit au niveau de la création, l'exécution ou la pertinence musicale, tout est bien senti et vraiment à sa place. Difficile de parler à proprement parler de titre phare sur cet opus tant tout est complexe et mérite qu'on s'y attarde, néanmoins Gula et l'Entité méritent d'être citées pour leur incroyable richesse.

Tout comme le titre Dasein, qui réfère aux complexités de la conscience d'existence et du questionnement sur sa propre nature tels que les a décrit Martin Heidegger, cet album de First Fragment est très complexe, aux multiples aspects et il faudra surement un nombre incalculable d'écoutes pour en comprendre toutes les subtilités. On retrouve une nouvelle fois tout le savoir-faire de l'école canadienne qui décidément n'arrête pas de nous démontrer son exceptionnel talent.

A écouter : plusieurs fois pour bien comprendre
First Fragment

Style : Neoclassique Technical Deah Metal
Origine : Canada
Facebook :
Amateurs : 0 amateur Facebook :