Albums du moment
Pochette Ion
Pochette Fallow Pochette Material Control

Biographie

Dysfunctional By Choice

Dysfunctional by Choice s'est formé en 1995, citant comme influences Nirvana, Rage Against The Machine ou encore Tool. il faudra attendre 1997 pour voir l'apparition d'un premier maxi eponyme, leur permettant de faire quelques dates et d'ouvrir pour des groupes comme Watcha, Tripod, ...
2001 voit le début de la trilogie des Ep : Beta, qui sera suivi en 2002 par Gamma et un Delta jamais commercialisé. Après une longue pause, le groupe revient en 2008 avec un album concept, Travelling In Travel, signé sur le jeune label Gandhi's Revenge. On notera une volonté de délivrer un rock lourd, gras...

Chronique

15 / 20
1 commentaire (16/20).

Travelling In Travel ( 2008 )

Dysfunctional By Choice revient avec Travelling In Travel, album concept d’une chute sans début ni fin. Rock noisy, passages calmes et mystérieux, c’est le disque que nous livre Dysfunctional By Choice, 7 ans après leur première sortie dans les rayons… Couplé avec la trilogie des Ep (Beta, Gamma et Delta), disponibles sur le site du groupe après achat du (magnifique) disque, on obtient un produit vraiment fouillé, recherché…

Dès les premières notes de Fog, courte intro d’une minute, on est en droit de se demander si l’on ne s’est pas trompé de disque : bruitiste, étrange, elle reste à l’image de son nom. Mais à peine les quelques notes débutant Alert audibles, on devine que l’on aura affaire à quelque chose de lourd… 

Le disque, parsemé d’interludes en tout genre (Optimum et son coté oppressant, Iced Bed sonnant tel les échos d’un salon hors du temps, C Ut et ses étranges messages disséminés le long des 3 minutes), décompose le disque en 4 parties de 2 « vraies » chansons. Certains morceaux se rapprochent d’un Sleeppers, à l’image de Alert ou Sleep & Learn avec ce son si noise, ce timbre si proche d’un Signals From Elements, cette manière de poser des riffs à la fois lourds et dévastateurs, avec quelques samples discrets mais efficaces. Le jeu de la batterie, à l’image du groupe, se veut précis, à la fois serein et enragé (Travelling In Travel (Out Of Trap) par exemple, morceau multi facettes).

Peu de choses peuvent être reprochées au groupe, si ce n’est une chute peut être trop courte comparé à l’ampleur et à la qualité des compositions. Bien que d’une durée d’environ 40 minutes, le temps passe si rapidement qu’on se surprend à entendre les dernières notes de Underworld. Ce morceau, justement si lent, clôt magistralement cette excursion avec 7 minutes mélodieuses, comme si la fin était proche, l’esprit s’allégeant avant de replonger dans cette boucle sans fin…

Au final, Dysfunctional By Choice livre un très bon album, fils musical de Sleeppers, mais avec 12 compositions aussi personnelles que variées. Travelling In Travel représente une chute dans l’inconscient musical du groupe, presque sans fin, à l’image de l’artwork. Voyage musical sans espoir, on écouterait bien l’album de Dysfunctional By Choice lors d’un pèlerinage au bord du monde, mais on se retiendrait d’arrêter la musique de peur de perdre ce sentiment de continuité…

A écouter : Au casque, allong les yeux ferms
Dysfunctional By Choice

Style : Noise / Metal
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : dysby.com
Myspace :
Amateurs : 12 amateurs Facebook :