Albums du moment
Pochette Ion
Pochette Fallow Pochette Material Control

logo Down To Nothing

Biographie

Down To Nothing

Jared Carman - basse
Ryan Groat - guitare
Daniel Spector - batterie
David Wood - chant

Originaire de Richmond (Virginie), Down To Nothing, groupe straight edge de hardcore/punk, voit le jour en 2000. Certains de ses membres ont également joué dans des formations basées dans cette même ville, telles Murder Weapon (hardcore) ou Game On (pop-punk).
Après avoir réalisé deux démos, le premier album de Down To Nothing sort en juillet 2003 chez Thorp Records, sous le titre Save It For The Birds. En mai 2004, le groupe participe à la compil straight edge de Shnarler Records avec le morceau "Fire Escape", extrait du précédent album. L'année suivante, il réalise son deuxième album, Splitting Headache, et tourne avec des groupes tels Champion, 100 Demons ou Outbreak. Deux splits vont également être enregistrés, avec Kids Like Us (Knife Or Death Records) et On Thin Ice (Grave Mistake Records, Dead And Gone Records).
Down To Nothing apporte aussi sa contribution à la compilation de Revelation Records, Generations : A Hardcore Compilation, avec "I Will Win". En décembre 2005, le groupe signe chez le prestigieux label et, dès 2006, réalise un 7" intitulé Higher Learning, comprenant la reprise de "Burn It" de Four Walls Falling. Après de nombreux concerts avec notamment Have Heart, Sinking Ships, Internal Affairs ou Bane, le troisième album de Down To Nothing, The Most, sort en juillet 2007.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

The Most ( 2007 )

Premier album de Down To Nothing chez Revelation Records, The Most fait suite au 7" Higher Learning sorti en 2006. Produit par l'incontournable Jim Siegel (Have Heart, Ruiner, Blacklisted, Dropkick Murphys) au non moins incontournable Outpost Studio, l'opus comprend onze nouveaux titres en plus du single "Higher Learning".

Un long cri de David Wood sur un mid-tempo et nous voilà embarqués dans vingt minutes d'un hardcore puissant, brutal et sans fioriture. Agression en exergue, attaque frontale dans la plus pure tradition du genre, Down To Nothing déploie toute la panoplie du hardcore des années 90. Le groupe jongle avec aisance entre divers changements de tempos qu'il équilibre parfaitement, intégrant parties rapides ("Higher Learning", "Up River"), mid-tempo et mosh parts ("Serve And Neglect"). Le chant, rageur et hargneux, s'agrège complètement à la fureur ambiante et prend parfois une belle ampleur ("Well Deserved"). De solides backvocals ("Down On You","Higher Learning"), auxquels participent Aaron Billon (Wake Up Call) et Ryan Hadon (Have Heart), viennent renforcer l'ensemble. Du très bon travail donc, où ressort de l'enthousiasme et de l'énergie, et des titres tels "Conquer The World", "Higher Learning" ou "Up River" (sur lequel P. Flynn de Have Heart vient prêter main et voix forte à D. Wood) extrêmement bien réussis. Pourtant...
Pourtant s'immisce un soupçon de déception car cet album, hyper classique, ne fait place à aucune réelle surprise. Tout y impeccablement en place mais il manque cette prise de risque qui prodigue un lustre particulier. Agréable à écouter, il n'a rien de transcendant. Néanmoins The Most reste un bon album sur lequel il y a peu à redire et qui ravira les inconditionnels du genre. Et comme il est indéniable qu'en matière de hardcore la vérité est sur scène, il y a fort à parier que ces titres y seront d'une efficacité redoutable.

A écouter sur Myspace : Down On You, My Disguise

A écouter : Conquer The Worl, Higher Learning, Up River