logo Dödsrit

Biographie

Dödsrit

Dödsrit est le projet Black / Crust de Christoffer Öster, ancien guitariste de Totem Skin. L'écriture du premier album éponyme démarra juste après l'annonce, en mars 2017, de la séparation de sa précédente formation. 
Sorti chez Alerta Antifascista, ce premier LP propose un dynamique mélange de Blackened Hardcore, de Crust mélodique et d'ambiances plus atmosphériques.


Chronique

Dödsrit ( 2017 )

S’intéresser aux parcours d’anciens membres d’un même groupe est souvent très parlant et renseigne, à l’image d’un rapport d’autopsie, sur les probables raisons de la séparation. Le cas Totem Skin met ainsi en lumière le fait qu’une formation est souvent le lieu de rencontre de différentes influences, parfois non partagées.  L’ensemble tient tant que sont trouvés des compromis, ce qui ne semble plus avoir été le cas au moment de l’enregistrement du 3ème LP. Totem Skin a ainsi donné naissance à trois sequels explorant chacun une des facettes de ce qui composait son style : Vardagshat a repris à son compte le côté brut en sortant Glesbygden Blues, une jolie collection de brûlots Crust, Radium Grrrls propose avec son Pro Choice un Hardcore Punk hyper nerveux et, on y vient, Dödsrit se présente comme un groupe de Black / Crust.

Si l’on met de côté l’iconographie, le logo et le nom (Dödsrit pourrait être traduit par « rite funéraire »), Dödsrit n’a franchement pas grand-chose de Black ni même de Crust mais bon, après tout, il fallait bien les classer quelque part, ces suédois ! Les quatre pièces de ce premier essai sont habitées d’une énergie épique, un peu à la manière de Vanum avec son Burning Arrow sorti un peu plus tôt cette année. Surtout lorsqu’ils viennent, comme sur Svard Aska, se poser au-dessus du roulement de la double pédale, les soli se font ainsi héroïques et nous communiquent leur hardiesse parfaitement en ligne avec le dynamisme du chant qui oscille entre la tension d’aigus se rapprochant du Black et la puissance enragée d’un registre plus Hardcore. Au milieu de tout ça, The Void calme le jeu en développant sur plus de 11 minutes une atmosphère plus lourde, plus mélancolique mais évitant pour autant les poncifs de la plage « post ». Le titre nous fait plutôt penser à Riwen dans la mesure où il permet à l’ensemble de ne pas jouer sur unique ressort.

Porté par une production impeccable, Dödsrit est la preuve qu’il y a parfois également du bon dans une séparation. En gestation dans l’esprit de Christoffer Öster depuis près de deux ans, ce premier album est la mise en musique d’un désir d’évolution vers des sons plus Metal. Charge maintenant à lui de porter cette envie à un autre niveau en se détachant de ses influences pour proposer quelque chose d’encore plus personnel. Si l’on dissèque ce premier LP, il n’y a en effet rien que l’on n’ait jamais vraiment entendu mais la qualité et l’intérêt de l’ensemble résident dans la justesse de l’assemblage proposé. A peine savouré, ce premier essai des plus convaincants s’annonce donc très prometteur, si suite il y a.

Dödsrit s'écoute sur bandcamp.

A écouter : Svard Aska
Dödsrit

Style : Blackned Crust
Tags : - -
Origine : Suède
Facebook :
Amateurs : 0 amateur Facebook :