Albums du moment
Pochette Burst
Pochette Thin Black Duke
Pochette Life Pochette Two Parts Viper
Chroniques
Pochette The Key
Pochette Sugartown Cabaret
Pochette Les Irreals Visions
Pochette Sumerlands
Pochette Monuments

logo Dark Funeral

Biographie

Dark Funeral

Dark Funeral est créé en 1993 par les guitaristes Lord Ahriman et Blackmoon à Stockholm en Suède, Ils sont alors rapidement rejoints par le batteur Draugen et le chanteur/bassiste Themgoroth. Dark Funeral fait parti des premiers groupes de la seconde vague de Black Metal et également un des premiers groupes de black metal suédois en compagnie de Marduk.
En 1994 sort la première production, un EP éponyme qui a été enregistrée au Uni-Sound Studio. Ce premier enregistrement montre déjà le style du groupe, qui va être confirmé par la sortie de leur premier album studio, The Secrets Of The Black Arts, la formation y joue un Black Metal brutal orienté vers l’antichristianisme. Rapidement le  chanteur/bassiste Themgoroth quitte le groupe et est remplacé par le charismatique Emperor Magus Caligula. En 1998 sort le deuxième album studio, Vobiscum Satanas, enregistré au Abyss Studio, qui permet au groupe de franchir un cap en terme de notoriété. En 2000, Dark Funeral enregistre un EP de reprises, Teach Children to Worship Satan, avec des reprises des groupes Slayer, Mayhem, Sodom et King Diamond, plus un titre qui paraîtra dans leur album studio suivant, Diabolis Interium. L'année suivante, le groupe sort son troisième album studio, Diabolis Interium, cet album est assez mal reçu de la part des fans de la première heure, en effet, la qualité de l'enregistrement est bien meilleure que sur leurs deux opus précédents, rendant celui-ci bien plus accessible d'écoute. Cependant, grâce à ces caractéristiques, Dark Funeral s'est trouvé un public beaucoup plus large.
En 2005, le groupe sort son quatrième album studio, Attera Totus Sanctus. On peut noter le fait que le titre de l'album est une erreur de la traduction latine de « détruire tous les saints », la traduction correcte serait en fait « Attera Totum Sanctum » (le gros fake). Après la sortie de cet album, Dark Funeral a sorti deux DVD live enregistrés pendant la tournée du groupe organisée afin de promouvoir Attera Totus Sanctus. Il s'agit des DVD Attera Orbis Terrarum - Part I et Attera Orbis Terrarum - Part II. Ces deux DVD sont sortis à quelques mois d'écart l'un de l'autre, le premier vers la fin de l'année 2007 et le second, au début de l'année 2008. En novembre 2009 Dark Funeral balance son cinquième album studio intitulé Angelus Exuro pro Eternus, signifiant en latin « Que les anges brûlent pour l'éternité ». Le 25 juillet 2010, le groupe annonce que le concert au Summer Breeze Festival de 2010 sera le dernier concert avec Emperor Magus Caligula au chant, qui au final reviendra en 2013 pour jouer à l'Inferno festival en Norvège puis en Suisse. Les Suédois sont actuellement sous contrat avec le grand label allemand Century Media Records. Il aura fallu attendre 2016 pour voir Dark Funeral revenir dans les bacs. Shadows Forever Reign sort au mois de juin, le groupe nous dévoile alors son nouveau vocaliste, Heljarmadr (Cursed 13DomgårdGrá), et par courir les festivals puis se lance dans une tournée accompagné par les Brésiliens de Krisiun

Chronique

15 / 20
6 commentaires (17/20).
logo amazon

Where Shadows Forever Reign ( 2016 )

Certains albums se font attendre longtemps, très longtemps. C’est le cas de Where Shadows Forever Reign que Dark Funeral a mis sept ans à nous offrir. Sortie un peu avant l’été, histoire de bénéficier d’une bonne promotion dans les festivals, cette nouvelle œuvre des Suédois ne manquera pas d’attiser les curiosités, et pour cause, ils sont l’une des grosses pointures du Black Metal. 

Il n’est pas nécessaire d’installer un insolant suspens, le véritable changement durant ce septennat d’absence discographique est celui de vocaliste. En effet, le cultissime et charismatique Emperor Magus Caligula a cédé sa place. Elle est désormais occupée par Heljarmadr (Cursed 13DomgårdGrá), qui est peu connu du grand public jusqu’ici. Musicalement, Dark Funeral ne révolutionne pas son style, il n’en a pas la vocation du reste, le groupe est connu pour sa violence et Where Shadows Forever Reign n’en manque pas. Unchain My Soul, Beast Above Man ou The Eternal Eclipse sont de vrais rouleaux compresseurs, les accélérations assassines, l’atmosphère qui se dégage de ces titres est très malsaine. On retrouve tout ce qui a fait le succès de Dark Funeral : rapidité d’exécution, terreur, brutalité. Pour autant, ce nouvel opus qui marque un retour au bleu dominant sur l’artwork, possède quelques jolies surprises comme Temple Of Ahriman et surtout As I Descend où le tempo général est plus calme, plus froid et angoissant. Les guitares se veulent plus mélodieuses, les vocaux sont parfois à la limite du spoken words et mettent l’auditeur dans un état statique. Les thèmes abordés sont eux du grand classique, antichristianisme et satanisme au menu, on n’en attendait pas moins. Sans excès de zèle Heljarmadr réussit sa première, sont style n’est pas si éloigné de son prédécesseur, il y a fort à parier que le néophyte ne fera pas la différence tant les deux hommes ont une identité proche. C’est probablement sur scène que le match aura lieu, Caligula en imposait énormément, il attirait l’attention, ses prestations étaient généralement un sans-faute. La production est quant à elle très soignée, un son très propre, peut-être un peu trop, mais nécessaire pour toucher un public toujours de plus en plus large. 

Vous l’avez compris, Dark Funeral fait du Dark Funeral avec toutefois quelques modifications, mais rien de bien conséquent. Where Shadows Forever Reign est un bon album de Black Metal reprenant les codes du genre qui ravira les fans et saura probablement en toucher de nouveaux.

A écouter : Oui