logo Coma Cluster Void

Biographie

Coma Cluster Void

Lorsqu'en 2013 Sylvia Hinz (basse) et John Strieder (guitares), deux amis artistes et compositeurs berlinois, décident de démarrer un groupe de métal extrême, ils se mettent en quête des bonnes personnes pour compléter le projet. C'est par Facebook qu'ils contactent Chris Burrows (Thoren, drums), Mike DiSalvo (ex-Cryptopsy, vocaux) et Austin Taylor (Dimensionless, vocaux) pour leur faire entendre le matériel déjà composé. Rapidement persuadés, les trois américains décident de rejoindre l'aventure. Ainsi naquit Coma Cluster Void, groupe international pratiquant un audacieux mélange de tech-death dissonant et de mathcore virulent. Leur premier LP, Mind Cemeteries, sort en 2016. Un nouvel Ep, intitulé Thoughts From A Stone, sortira le 13 octobre prochain chez Translation loss records.


Chronique

Thoughts From A Stone ( 2017 )

(Fiction d'anticipation littéraire.)

Les chroniqueurs musicaux ne s'amusent pas tous les jours. Il leur faut écouter des centaines de disques chaque année, effectuer des tris, et, en fonction de leur background personnel, en isoler quelques dizaines à propos desquels ils pourront avoir quelque chose à écrire. Il devront ensuite montrer qu'ils savent de quoi ils parlent tout en demeurant objectif. Tout en évitant de laisser sous-entendre qu'ils pourraient être fan absolu d'un groupe...
Ainsi lorsqu'un chroniqueur décide de rédiger un texte sur le nouvel EP de Coma Cluster Void, groupe dont il n'avait pas hésité à qualifier le premier effort, Mind Cemeteries, d' « album de l'année 2016 », les choses se compliquent. La subjectivité guette... Et tout s'emballe : une brigade d'intervention du Comité éthique ès Sensure Arbitraire – comité dont on constatera qu'il s'intéresse au fond et non à l'orthographe – interpelle le fautif, le défère devant un juge qui, après avoir essayé de comprendre le bel emportement parfois trop lyrique, prononcera une peine qui lui paraîtra équitable.
Nous avons été autorisés à reproduire ici, à titre exemplaire, quelques passages de l'audition du contrevenant :

Juge Hitsous : Asseyez-vous Monsieur... Skalkulo. C'est pas un nom ça... Je vous jure !

Le greffier, Monsieur Mortelle : J'enlève les menottes Monsieur le Juge ?

Juge : Nooon malheureux... Il serait capable d'écrire ! Bon, procédons rapidement.
Concernant « Thoughts From A Stone », le nouvel EP du groupe Coma Cluster Void, vous étiez sur le point d'écrire* : « Il fallait bien du talent et une créativité à toute épreuve pour sortir Thoughts From A Stone un an seulement après le révolutionnaire Mind Cemeteries. L'on connaît bien des groupes qui auraient thésaurisé deux ou trois années sur un album si riche d'innovations en tous genres. » C'est bien ce que vous vouliez écrire ? M'enfin... On ne serait pas un petit peu dans l'emphase là, Monsieur... Skalkulo ? Alors ?

Chroniqueur : Hmm mhmh hmhm houm mhoumm !

Juge : Mais vous pouvez me snober cher monsieur, ça n'arrangera pas votre cas. Je continue : « John Strieder, grand architecte et compositeur du projet Coma Cluster Void, démontre une fois encore son incomparable talent pour transformer le chaos primitif en une entité musicale riche de sens. Thoughts From A Stone magnifie, en un seul titre de 22 minutes qu'il s'agira d'appréhender comme une symphonie structurée du désordre universel, toutes les géniales idées sonores déjà développées avec Mind Cemeteries. » Toujours rien à dire ?

Chroniqueur : Hmm mmhm umhmem !

Juge : J'en étais sûr...

Greffier : Mais, Monsieur le juge Hitsous...

Juge : Tais-toi ou je te fais une prise, Mortelle ! Bon, et bien je poursuis... un peu plus loin : « Coma Cluster Void réussit à épaissir un peu plus encore son tech-death / mathcore et à renverser davantage les multiples rythmiques brisées (entre les minutes 2 et 12) que les dix cordes de la guitare de John Strieder disputent aux drums furieux de Christopher Burrows et à la basse épaisse de Sylvia Hinz. » Plus loin encore : « ... et les trouvailles musicales semblent infinies sur cet EP qui tient à nous en dire plus à propos de cette « Iron Empress », héroïne pré-universelle sortie des décombres fumants de Mind Cemeteries. Telle cette intro où les cordes de l'ensemble XelmYa glissent sublimement, deux minutes durant, comme pour protéger les premiers souffles désordonnés de la vie nouvelle ; telle cette géniale décélération dissonante (entre 12'40'' et 14'10''), presque jazzy, portée par la vaporeuse vocalise de Sylvia Hinz ; telle cette lente montée (entre 14'30'' et 16'00''), pli symétrique du précédent mouvement, qui rouvre la porte à des vocaux grunt subtilement partagés entre Mike et Genevieve DiSalvo, entre courts canons et brefs échanges. Magnifique. » Bon, alors là...

Greffier : ... Monsieur le juge, il faudrait lui enlever son bâillon !

Juge : Bein évidemment... pourquoi ne me l'avez-vous pas dit avant ? Ah... vous êtes tuant, Mortelle.

Chroniqueur : Et qu'est-ce-que vous vouliez que j'écrive ? Que rarement l'on a entendu une telle originalité, une telle maîtrise technique et structurelle ; que rarement l'on a si brillamment synthétisé autant d'idées en une seule pièce musicale ? Que...

Juge : Taisez-vous ! Quel culot ! C'est une honte !

Chroniqueur : ... que Coma Cluster Void vient de dire davantage en un EP que d'autres en vingt LP ? Que Thoughts From A Stone...

Juge : Bâillon !!!

Chroniqueur : ... s'écoute en boucle... hmmm mhumm...

Juge : Après délibération, la cour vous condamne... au silence !

Voici, en substance, pourquoi il n'y aura pas de chronique de Thoughts From A Stone, dernier EP de Coma Cluster Void.

*On vous l'a dit : « fiction d'anticipation littéraire ».

A écouter : Pour vous faire votre avis, parce que moi...
Coma Cluster Void

Style : Tech-death / Mathcore
Origine : Allemagne
Site Officiel : comaclustervoid.com
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :