Albums du moment
Pochette Ion
Pochette Fallow Pochette Material Control

logo American Head Charge

Biographie

American Head Charge

Groupe metal- indus à tendance violente, American Head Charge ne fait pas dans la dentelle, clips plus que gore, concert annulé, baston sur scène, paroles provocantes font de ce septuplé une monstruosité... Intéressant non? Alors passons à la zic...

The war of act est le premier album sur une major et il suit une autoproduction nomée Trepanation, car American Head Charge existe depuis 1995 et a mis 6 ans avant de sortir leur 1er CD à grande échelle.

Chronique

14 / 20
15 commentaires (15.47/20).
logo amazon

The war of art ( 2001 )

Il faut le dire American Head Charge c'est de l'extrême, mais l'apport de clavier et de machines permet de ne pas tomber dans le cliché du hurlement quasi ininterrompu. Au contraire d'un Crossbreed où les beat techno sont omnipresents, ici les machines s'accouplent avec la zic et se fondent dans le brouaha ambiant. Il faut tout de même dire qu' à la prod on retrouve Rick Rubin qui n'en est pas à son coup d'essais en matière de groupe extrême. L'album est une monstrusité de violence sur toute sa premiére partie, mis à part Just so you know, le reste est une bouillie de sons extrêmes et de hurlements, mais la seconde partie est beaucoup plus abordable et bien meilleur en qualité. Sur cette seconde moitié, les parties douces cottoient certaines plus dures comme sur Fall et donnent une vraie identité au groupe. All warped up, avant dernière piste est quand à elle bourrine à souhaits, rapidité et violence nous délivrent un des meilleurs morceaux de cet album qui commencait à être monotone. A l'écoute de l'album, on ne peut s'empecher de penser à Fear Factory (sur Seamless par exemple) mais avec tout de même un son de batterie complètement différent et des effets de voix moins utilisés, ou encore Marilyn Manson (période Antichrist) sur certains passages. Sur les 16 titres présents, tout n'est pas spécialement bon mais il y a tout de même de bonnes surprises comme le planant Just so you know, le violent All wraped up, le saccadé Fall. Mais là où l'on critiquera le plus American Head Charge c'est sur le manque d'originalité de certains morceaux tombant dans le bourrin sans goûts. The war of act reste un bon skeud à se mettre sous les oreilles mais l'on commencera le CD à la piste 6 pour épargner nos oreilles et tomber dans des compos beaucoup plus originales et écoutables.

A écouter : Just so you know - All wraped up - Fall